Croquettes de chou-fleur épicées

 DSC06182

L’hiver est arrivé et a étendu son long manteau blanc sur certaines régions, on ne peut plus y échapper !

Je fais parfois une obsession avec l’hiver parce que je suis très frileuse et que ce n’est pas ma saison préférée. En revanche, je profite chaque année pour faire le plein de bonnes recettes réconfortantes notamment à l’aide des légumes et fruits de saison.

J’aime particulièrement les choux : le chou-fleur, le chou vert, le blanc, le rouge, tout y passe !

Même si je reste fidèle aux recettes classiques de soupes, gratins ou autres poêlées, il m’arrive souvent d’improviser en fonction des ingrédients que j’ai dans mes placards.

Aujourd’hui je vous propose une recette de croquettes de chou-fleur épicées.

C’est simple à faire et très bon.

Ingrédients pour une douzaine de croquettes :

250 g de chou-fleur blanchit et écrasé

40 g de chapelure

Quelques brins de persil et des feuilles de menthe ciselés ( à doser en fonction de votre goût)

1 pincée de curcuma

1 pincé de curry

1 pincée de ras El hanout

1 pincée de cumin

1 pincée de piment

1 œuf

Sel poivre

Huile de tournesol

Recette :

Mélangez tous les ingrédients ensemble et formez des petites croquettes pas trop épaisses.

Faites chauffer un petit peu d’huile dans une poêle et faites dorer les croquettes des deux côtés.

A déguster avec une salade ou une soupe.

Bouchées à la courgette et riz blanc (Anti Gaspillage)

Bouchées

Chaque année, le 16 octobre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture célèbre la Journée mondiale de l’alimentation. En France, depuis 2013, le gouvernement a lancé en parallèle la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Cela est devenu aujourd’hui un vrai sujet de société qui concerne aussi bien les particuliers que la grande distribution.

Savez-vous que tous les ans nous produisons en France 10 millions de tonnes de déchets alimentaires ? Effrayant, non ?

Pensez-vous à cela lorsque vous jetez un yaourt à la poubelle alors qu’il est encore consommable ? Une tomate un peu trop mure ? Une salade pas très jolie ?

Il y a beaucoup de choses qui me choquent dans ce monde et le gaspillage alimentaire en fait partie. Je trouve profondément scandaleux de jeter de la nourriture alors que nous pouvons l’éviter ou en tout cas réduire considérablement nos déchets.

Il existe plusieurs manières de ne pas gaspiller la nourriture à commencer par réduire ses achats et consommer dans la mesure du possible ce que nous avons acheté. Cela vous paraît trop simple ? Et bien ça l’est !

Personnellement, j’ai eu la chance d’être sensibilisée à cette cause depuis ma plus tendre enfance puisque ma mère a toujours fait de son mieux pour ne pas jeter les légumes tristounets cachés au fond du frigo ou négliger un paquet de riz resté trop longtemps ouvert au fond du placard.

Elle a fait en sorte de nous associer à l’élaboration des recettes réalisées à base de restes et je me souviens que nous trouvions cela très ludique.

Je crois par expérience qu’il est important d’en parler aux enfants dès le plus jeune âge, de leur montrer comment faire pour qu’ensuite, une fois adultes ils réfléchissent à deux fois avant de balancer cette pauvre carotte fanée directement à la poubelle.

Je n’ai jamais été aussi créative que lorsque je devais cuisiner avec des restes et pour cette journée je vous propose une recette simple et facile à réaliser.

Alors avant de jeter…prenez un instant pour réfléchir à votre geste !

Ingrédients :

150 de Riz blanc déjà cuit caché au fond du frigo

1 demi courgette pas belle

Une poignée de haricots rouge cuits

Fromage rapé

Un reste de ciboulette fanée

2 Œufs

1 C à S de miel

1 gousse d’ail

Sel

Poivre

Huile d’olive

La recette :

Coupez la courgette en petits dès et faites là revenir dans un peu d’huile d’olive avec la gousse d’ail pilée.

Ajoutez un peu de sel, poivre et le miel

Une fois cuite, réservez et laissez refroidir.

Mélangez dans un cul-de-poule le riz, les haricots, la ciboulette coupée finement. Ajoutez les œufs, le fromage, la courgette et rectifiez l’assaisonnement.

Remplissez des empreintes en forme de rose (ou autre si vous avez des moules en silicone ou alors mettez cela dans un moule à cake préalablement graissé) et laisser cuire à 190° pendant 20mn

Sortez du four une fois bien les roses bien dorées et dégustez avec une salade ou une soupe.

Tartines à l’avocat, pomme, grenade et oignon rouge

Photo tartine

Winter is coming !!

Non je ne viens pas de découvrir le premier épisode de Game of Thrones, mais je vous informe simplement que l’hiver n’est pas si loin les amis…avec lui son lot de baisse d’énergie, de déprime post-solaire et de questionnements existentiels autour de la verveine du soir : « mais où est passé le soleil ? »

Il n’y a rien d’alarmant à cela puisque malgré tout l’automne et l’hiver sont également propices à la création culinaire et je ne vais pas m’en plaindre. La preuve, à peine la pluie avait dégouliné sur mon visage hier que je trouvais illico presto une belle recette à partager avec vous, après avoir été confrontée des mois au « syndrome de la page blanche », elle est pas belle la vie ?

Donc si comme moi le manque de soleil guérit votre manque d’inspiration…… aux fourneaux !!

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

2  avocats bien murs

1 oignon rouge

1 grenade

1  pommes  (j’ai pris une Starkinson)

Graines de tournesol torréfiées

Ciboulette

Citron

Sel

Poivre

Piment

Pain de campagne (4 tranches)

Recette :

Ecrasez les avocats avec un peu de citron pour qu’ils ne noircissent pas, assaisonnez avec les épices à votre goût.

Coupez la pomme et l’oignon en fines lamelles et réservez.

Hachez la ciboulette et égrainez la grenade.

Une fois tous les ingrédients prêts, toastez les tranches de pain au four.

Mettez une couche d’avocats écrasés sur le pain.

Ensuite répartissez les autres ingrédients sur les toasts comme sur la photo ou selon votre humeur du jour et saupoudrez de graines de tournesol et ciboulette.

Ces tartines peuvent accompagner une bonne salade et/ou une soupe.

Bonne dégustation.

Curry aux épinards, poireaux et olives vertes

DSC06045

Cette semaine j’ai réalisé beaucoup de plats avec mes fonds de placards et ce que j’avais dans mon frigo, car je n’avais franchement pas envie de faire la queue aux caisses des magasins pour faire les courses…surtout avec ce beau temps.

C’est comme ça que je me suis retrouvée avec un curry tout vert plein de peps.

Au départ c’était une improvisation totale et au final le résultat est plutôt excellent.

Pour 2 personnes:

Ingrédients:

500 g d’épinards (en boite cette fois), pensez à bien les égoutter.

1 gros oignon

2 gousses d’ail

4 poireaux

200g d’olives vertes dénoyautées

2 c à s de pâte de curry rouge (Ayam)

200ml de lait de coco

Sauce soja

Poivre

Curcuma

Gingembre

Huile de tournesol

Préparation: Environ 45mn

Dans un fait-tout, faites revenir l’oignon haché, l’ail écrasé dans de l’huile, ajoutez les poireaux coupés en morceaux et faites les suer à petit feu.

Une fois les poireaux cuits ajoutez les épinards égouttés, les épices, la sauce soja, mélangez bien.

Ajoutez ensuite les olives (rincez-les bien avant afin d’éliminer l’excès de sel). Laissez cuire encore 15 mn à feu moyen.

Délayez la pâte de curry rouge dans le lait de coco et versez sur la préparation. Laisser cuire encore 10mn et c’est prêt.

J’ai choisi de déguster ce plat avec du riz rond complet.

Bon appétit.

Salade croquante au radis rouge, concombre, poivron et grenade

DSC06025

C’est indéniable, lorsque le printemps arrive il m’apporte avec lui l’inspiration culinaire qui me fait défaut depuis quelques semaines, comme si mes idées gelaient pendant l’hiver !

Le soleil est de retour et j’ai envie de cuisiner, faire des tests, des mélanges et me régaler avec ce que nous trouvons sur les étales des marchés : de la couleur

Cette semaine j’ai eu envie de salade, sous toutes ses formes..envie de croquant, de gourmand…ça ne vous rappelle rien (sourire) ?

J’ai donc réalisé un petit tartare de crudités avec une bonne vinaigrette au miel, on peut imaginer le faire avec tous les légumes qu’on a au frigo. L’essentiel est de se faire plaisir.

Cela peut constituer une entrée fraîche ou une salade complète

J’ai choisi les emporte-pièces pour changer de la salade habituelle et c’est plus joli !

Pour 2 personnes :

Ingrédients:

1 concombre

1 grosse tomate mûre

1 poivron cuit préalablement (je les fais griller au four puis les vide et enlève la peau)

Quelques radis (rouge ou rose)

1/2 grenade

Quelques feuilles de persil

Graines de tournesol et sésame torréfiées

Amandes et noisettes concassées

Coupez les légumes en brunoise (petits dès), ajoutez les graines torréfiées, les fruits secs, le persil haché et les graines de grenade . Pour la vinaigrette, mélangez 2 càs d’huile d’olive extra vierge avec 1càs de vinaigre balsamique, 1càc de miel, un peu de moutarde.

DSC06036Je ne sale pas mais j’utilise du Gomasio dans la salade (mélange de sel de mer et de sésame moulu fait maison)

Ajoutez la vinaigrette à la salade et dressez avec les emporte-pièces, c’est prêt et très facile à faire.

Pastilla au poulet et aux amandes

DSC05724

Et bien non, vous ne vous trompez pas ! Ce n’est pas un gâteau de crêpes mais bien une Pastilla (El Bastila). Je déroge une fois de plus à la coutume en ne fêtant pas la Chandeleur avec des bonnes crêpes mais j’ai soudainement eu envie de ressentir des parfums de mon enfance.

Il n’y a pas de secret, lorsque la nostalgie pointe son nez avec la chute des températures, la seule façon pour moi d’apporter du soleil dans mes poêles est d’ajouter une touche de cuisine Maghrébine.

Pour une pastilla de 4 à 6 personnes :

Temps de préparation : 30mn

Temps de cuisson : 30 mn

Ingrédients:

Farce aux amandes :

300 g d’amandes mondées et frites (attention, les amandes peuvent très vite bruler, donc à surveiller de près)

2 c à café d’eau de fleur d’oranger

Farce au poulet :

5 blancs de boulet

5 gros oignons

1 gros bouquet de persil ciselé

1 c. à café de gingembre

1 c. à café de poivre mélangé noir

1 c. à café de sel

2 bâtonnets de cannelle

½ c. à café de safran

7 œufs

15 cl d’eau

10 cl d’huile de tournesol

2 c. à soupe de miel d’acacia

Pour le montage :

Une dizaine de feuilles de brick ou pâte filo

100 g de beurre fondu

1 œuf battu

Sucre glace pour finition

Un peu de cannelle en poudre

La liste peut paraître longue mais je vous assure que c’est très simple à faire avec un peu d’organisation.

Mettez l’huile dans un faitout et ajoutez les oignons émincés, les blancs de poulet, les épices, la moitié du persil et faites revenir à feu moyen.

Mouillez avec l’eau, couvrez et laissez cuire le poulet doucement. Une fois le poulet cuit, retirez du feu et émiettez en petit morceaux.

Réduisez la sauce d’oignons à feu doux en ajoutant l’autre moitié du persil et le miel.

Une fois la sauce bien réduite (3 à 5mn) ajoutez les œufs battu un à un jusqu’à ce que la sauce devienne plus épaisse.

Finissez en ajoutant le poulet en morceau au mélange et retirez du feu.

Hachez les amandes et ajoutez y l’eau de fleur d’oranger.

Prenez un moule à tarte en aluminium ou en silicone et posez 3 ou 4 feuilles au fond du moule en laissant déborder les deux tiers vers l’extérieur du moule, ajoutez une ou deux feuilles au milieu (voir photo). Alternez les couches de farces au poulet et aux amandes avec le sucre glace et le beurre fondu.

DSC05718Fermez la pastilla en rabattant les feuilles de brick vers l’intérieur du moule, ajoutez une feuille pour souder la pastilla ainsi que du beurre pour que les feuilles ne se décollent pas à la cuisson. Faites dorer la pastilla au four. Finissez en garnissant de sucre glace et cannelle.

Pizza au thon et olives vertes

DSC05740

Il y a quelques jours, en pleine nuit, j’ai été prise d’un incroyable fou rire en pensant à une anecdote que j’ai vécu il y a quelques années lorsque je vivais encore chez mes parents.

Ma mère avait décidé de nous faire une bonne pizza maison et toute la famille trépignait d’impatience à l’idée de croquer dedans, sentir cette bonne odeur de pâte, moelleuse au centre et croquante à l’extérieur.

Seulement voilà, notre patience ne fut pas récompensée puisque la pizza s’est retrouvée par terre à peine sortie du four à cause d’une mauvaise manipulation de ma mère. Autant vous dire que sur le coup, il n’était pas question de rire tellement la frustration était à son paroxysme.

Suite à cette insomnie teintée de gourmandise, j’ai eu envie de réaliser une bonne pizza. Après une longue période sans junk food « homemade », je crois que le résultat était plutôt concluant puisque mes pizzas ont disparu à peines sorties du four.

Ingrédients:

Pour 2 à 3 personnes :

250g de farine T65 (cela peut marcher avec d’autres farines mais la T65 contient très peu ou pas d’additifs donc elle est idéale pour le pain ou les pizza par exemple)

1cs d’huile d’olive

1cc de sel

1/2 sachet de levure de boulangerie déshydratée

15 cl d’eau

Si vous avez un robot, versez dans le bol la farine, la levure, l’eau, l’huile et le sel.

Pétrissez doucement à vitesse 1, lorsque le mélange forme une boule, passez à la vitesse 2 pendant 7 mn

Cornez le bol afin de vous assurer que tous les ingrédients ont été mélangés pendant le pétrissage, formez une boule, remettez dans le bol et couvrez d’un linge propre pendant environ 2H

Ensuite étaler la pâte pour former vos pizzas, pour ma part j’aime bien quand elles ne sont pas régulières et qu’elles ont une forme « n’importe nawak ».

DSC05736Déposez la garniture qui vous tente : pour moi c’est coulis de tomate, thon, olives vertes et emmental

Préchauffez votre four à 210° et enfournez pendant 20mn, voilà c’est prêt.

Bouchées aux hommous de carottes avec Maggi® (Concours Inside)

DSC05332

Il y a quelques jours, j’ai participé à un atelier culinaire organisé par Maggi® dans le superbe Atelier des Chefs, situé rue de Penthièvre à Paris.

L’occasion pour moi de revoir mes copines bloggeuses, de rencontrer de nouvelles têtes et surtout cuisiner avec le nouveau produit Maggi® : Cœur de Bouillon®.

Le challenge de la soirée était de créer des recettes à base de ce nouveau produit. Et nous l’avons relevé grâce à une équipe de choc orchestrée par la belle Aurélie et composée de Sophie, Anissa, Marie, Tabara et moi-même.

Nous étions une vingtaine de blogueuses réparties en plusieurs groupes pour concocter ces plats avec le bouillon, qui contrairement aux bouillons classiques ne s’ajoute qu’en fin de cuisson.

Ca s’activait sérieusement dans l’atelier, entre le frémissement des plats qui mijotaient et le flash des smartphones. Il y avait entre autres au menu: hommous de Lentilles, poêlée d’automne, poêlée de nouilles sautées aux crevettes.

Nous avons fini ce marathon culinaire par la dégustation de ces délicieuses préparations.

Photo Instagram @mrsaurelie

Photo de @requia

Cette soirée m’a inspirée une nouvelle recette avec Cœur de Bouillon®. J’ai opté pour quelque chose d’original et facile à faire : des bouchées avec un hommous carottes cumin pour l’apéritif.

Pour 4 personnes il vous faut:

150g de pâte brisée : La recette ICI

100g de carottes

100g de Pois chiches (j’ai laissé des pois chiches secs gonfler toute la nuit dans l’eau avant de les faire cuire, j’ai ensuite enlevé la peau).

1 c à c de Cumin

3 c à s de Tahin (pâte de sésame)

1 Cœur de Bouillon® Maggi® poulet

1 gousse d’ail

Sel

Poivre

Une poche à douille et une douille cannelée

Persil pour la décoration

Préparez votre pâte brisée salée et laissez là reposer au frigo au moins 30mn.

Etalez la ensuite sur un plan de travail fariné et réalisez des disques à l’aide d’un emporte-pièces.

Dorez avec un œuf et faites cuire 30 mn à 180° (retirez dès que les pièces sont bien dorées)

Laissez refroidir sur une grille.

Pour le hommous de carottes :

Epluchez les carottes et faites les cuire dans un peu d’eau salée, retirez du feu dès qu’elles sont fondantes. Mettez les avec les pois chiches dans le bol d’un mixer avec l’ail, le cumin, le tahin. Salez et poivrez avant de mettre en route le mixer. Vous pouvez rectifier l’assaisonnement et ajouter du tahin si vous souhaitez une consistance plus onctueuse.

J’ai remis le hommous sur feu doux afin d’y intégrer le Cœur de Bouillon® Maggi®

Une fois le hommous refroidi, dressez à la poche à douille sur les disques de pâte préalablement refroidis.

Saupoudrez d’un peu de persil pour une touche de couleur.

Voilà c’est prêt.

DSC05333Concours:

Si vous voulez gagner une boite  de Coeur de Bouillon® poulet, il vous suffit de faire un commentaire sur le blog, m’écrire ce que vous inspire la recette. Le tirage au sort se fera la semaine prochaine. Je ne pourrai malheureusement envoyer le lot qu’en France Métropolitaine.

Salade de carottes tiède au cumin

DSC05024

La carotte est l’un des légumes que l’on peut consommer presque toute l’année et je peux vous dire que je ne m’en prive pas du tout. Je la cuisine sous toutes les coutures: froide, chaude, tièdes, en rondelles, en lamelles, tout y passe.

Il y a quelques jours, en skypant avec ma mère basée de l’autre côté de la Méditerranée, je lui ai demandé comme à mon habitude ce qu’elle avait cuisiné, elle a  tout de suite compris qu’elle devait dégainé sa recette du jour… Et oui, ma mère est un livre de recettes à elle toute seule. Elle est toujours partante pour tester de nouvelles préparations, améliorer ses recettes et c’est elle qui m’a transmis l’amour du partage et de la convivialité.

Alors maman je sais que tu ne kiffes pas trop internet mais si tu me lis, sache que je ne te remercierai jamais assez pour ça, nhabek !!

Et pour vous, voici la recette de la salade de carottes tiède au cumin.

Temps de préparation: 15 minutes

Temps de cuisson: 40 minutes

Ingrédients:

500 g de carottes (j’ai pris des bio de la Ruche qui dit Oui du 13 ème de chez Nicolas Thirard)

4 gousses d’ail

1 c à c de cumin

1 c à c de piment doux

1 bouquet de persil plat frais

1 c à s d’huile de tournesol

Sel/poivre

Pour les carottes c’est très simple: il vous suffit de les éplucher, les laver et les couper en rondelles. Pilez ensemble l’ail, le cumin, le piment doux dilués dans 2 c à s d’eau. Mettez de l’huile dans une marmite, versez la préparation et faites revenir à feu doux.

Hachez la moitié du persil que vous ajouterez à la préparation avec les carottes en remuant quelques minutes. Mouiller avec de l’eau jusqu’à ce que les carottes soit recouvertes. Dés l’ébullition, couvrez et laissez cuire à feu réduit en surveillant, les carottes doivent être fondantes. Vous pouvez ajouter un peu d’eau si nécessaire. Réduisez la sauce au maximum, jusqu’à ce que l’huile de cuisson apparaisse.

Il vous suffit ensuite de déposer les carottes dans un plat et de les agrémenter de persil plat et d’olives noires si l’envie vous en dit. A servir tiède !

Bonne dégustation.

Poulet au citron et au thym

Photo1

Ces derniers jours, le temps a été propice aux pique-niques, aux tenues légères et aux grillades. Et qui dit grillades dit marinades.

 Et même si la chaleur ne me donne pas envie de manger des choses solides mais plutôt de boire, boire et boire encore, j’essaye quand même de cuisiner des choses légères afin de me nourrir un peu !

 D’ailleurs, je vous avoue que je ne mange pas beaucoup de viande en ce moment, plus par envie que par conviction. Néanmoins, comme la cocotte a la côte, j’ai tenté une petite recette de volaille grillée avec une délicieuse marinade au thym et au citron.

C’est une recette très rapide, je l’ai testé sur plusieurs gourmets et ils ont tous approuvé. Je pense donc que ce plat reviendra sur ma table très vite.

Pour 500 g de blanc de poulet (fermier de préférence) coupé en petits morceaux il vous faut :

– 3 c à s d’huile d’olive

– 2 c à s de thym ciselé

– 2 gousses d’ail haché

– 4 c à s de jus de citron bio

Comme les goûts et les couleurs ne se discutent pas, vous pouvez bien entendu adapter les quantités selon vos envies du moment.

Mélangez bien ces ingrédients dans un fait-tout et plongez-y le poulet, filmez et laissez mariner au frais au moins 3 heures.

Photo3

Ensuite il suffit de griller ces petits morceaux de poulet, de saler et c’est prêt !

J’ai accompagné ce plat de riz rond et de petites carottes au cumin.

Bonne dégustation.

 

1 2 3