Articles marqués ‘plat’

Curry de lentilles aux carottes et lait de coco

Chers lecteurs,

J’ai reçu il y a quelques jours un mail d’une fidèle lectrice qui me demandait pourquoi je postais très peu de recettes avec de la viande ou du poulet.

Et bien la réponse est très simple (au cas où vous vous poseriez la même question 😉 )

Je poste des recettes qui reflètent mon quotidien et mes envies et il est vrai que je mange très peu de viande, pour plusieurs raisons. Je ne suis pas totalement végétarienne, il m’arrive de craquer pour une bonne entrecôte quand je sais d’où elle vient. J’avoue ne jamais acheter de viande en grande surface, c’est une habitude, un mode de vie.

Donc oui je mange de la viande mais rarement.

D’ailleurs pour ne pas déroger à la règle, j’ai réalisé cette semaine une recette de curry de lentilles aux carottes sans viande, avec un peu de riz pour mon repas de midi. J’essaye de m’organiser au maximum pour apporter mes repas au travail. Pour ma part c’est une vraie satisfaction que de tout organiser le week-end pour avoir l’assurance de savoir ce que j’ai dans mon assiette et de manger sainement.

Pour 4 personnes :

Ingrédients:

  • 300 g de lentilles vertes.
  • 4 carottes.
  • 1 Oignon.
  • Huile de coco.
  • Sel.
  • Poivre.
  • Curry.
  • Curcuma.
  • Mélange d’épices créoles (J’en ai ramené de Guadeloupe).
  • Deux petites briques de lait de coco.

Recette :

Faites cuire les lentilles dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres.

Coupez les carottes en petits dés et faites les blanchir dans de l’eau bouillante 15 mn.

Emincer l’oignon et faite le revenir dans une C à S d’huile de coco vierge.

Ajoutez ensuite les lentilles cuites, les carottes et mélanger ensuite avec les épices, salez et poivrez.

Ajoutez à la fin le lait de coco. C’est prêt !

Salade de quinoa, butternut rôtie au miel, chèvre et cranberries

dsc06495

Salut à tous,

Je vous présente à nouveau une recette sucrée-salée. Que voulez-vous ! Il y a des périodes comme ça où j’ai envie d’ajouter une petite touche sucrée à mes préparations, afin de rehausser un peu le goût et puis parce que j’adore cela.

Vous verrez, la recette est savoureuse, équilibrée et facile à réaliser.

Ingrédient : 

Pour 2 personnes :

– 1 verre de quinoa (verre à moutarde)

– 1 petite courge butternut

– Une poignée de cranberries séchées et sucrées.

– Quelques branches de persil frais.

– Fromage de chèvre type Saint-Loup

– Sel

– Poivre

– 1/2 cuillère à café de Curcuma

– 1 cuillère à soupe de miel de fleurs

– Huile d’olive

– Graines de tournesol

photo-3

Recette :

Epluchez la butternut et coupez-la en petits morceaux.

Mettez-les dans un saladier et ajoutez 1 cuillère et demi d’huile d’olive, le curcuma, le miel, salez et poivrez.

Disposez le mélange dans un plat allant au four et faites dorer 15 minutes à 200°.

Faites cuire le quinoa 10 à 15 mn dans de l’eau bouillante. Egouttez et réservez.

Une fois la butternut cuite, préparez votre salade en y ajoutant le quinoa, des petits morceaux de chèvre, les cranberries, les graines de tournesol le persil haché.

Servez la salade tiède ou froide avec une vinaigrette ou juste avec un petit filet d’huile d’olive.

Tajine au poulet, poires et amandes

DSC05951

Ceux qui me connaissent savent que je suis une passionnée, je fais toujours les choses à cent à l’heure et souvent de manière très spontanée !

Depuis quelques mois, j’ai une passion qui me transcende littéralement : la Bachata. C’est une danse de couple dominicaine qui m’apporte beaucoup au quotidien : la confiance en soi, le partage, les rencontres avec des gens formidables, la connexion avec soi-même…oui oui tout ça et bien plus encore.

Mais voilà depuis quelques semaines, je ne peux plus danser à cause de petits soucis articulaires sans gravité mais qui m’ont fait prendre conscience du poids de cette passion. C’est fou mais j’ai l’impression qu’on me coupe une partie de mon oxygène. La pratique de la danse a amorcé un vrai changement dans ma vie et il est inenvisageable de penser faire sans.

En attendant de reprendre de plus belles, je continuer à regarder des vidéos de danse, à partager avec mes amis danseurs et à écouter de la musique pour la musicalité et pour être plus à l’aise sur la piste. Ben oui c’est du boulot, il ne s’agit pas juste de se déhancher.

D’ailleurs, en parlant de se déhancher, Coline en sait quelque chose puisqu’elle est danseuse de bachata.

Elle donne des cours un peu partout à Paris et en région parisienne avec son partenaire Su. Ils sont très doués et on déjà gagné la deuxième place lors des pré-sélections pour les championnat de France à Troyes (Bachatart) il y a quelques semaines.

Autant vous dire que je vois pour eux un bel avenir dansant. Voici d’ailleurs leur page Facebook si vous voulez plus d’informations.

J’ai eu le plaisir de cuisiner avec Coline un joli plat sucé salé et elle a eu la gentillesse de me faire quelques confidences sur sa passion pour la danse.

Voici les réponses aux questions posées lors de notre déjeuner gourmand :

Quand est née ta passion pour la danse et quel est ton premier souvenir de danse ?

« J’ai toujours voulu être danseuse ou gymnaste, depuis toute petite. Je suis arrivée aux danses latines lorsque j’étais étudiante, j’ai testé des cours gratuits avec la fac et j’ai tout de suite accroché.

J’ai deux souvenirs de danse assez marquants: le premier c’était un cours de hip hop avec un chorégraphe anglais, j’ai été tellement touchée que j’en ai eu les larmes aux yeux.

Le second c’était mon premier festival de danse, j’allais voir des shows pour la première fois en dehors de Youtube, là j’ai vraiment découvert le monde latino et j’ai su que je voulais faire ça. »

 Es-tu une passionnée de cuisine ? Peux-tu me raconter une anecdote autour de la cuisine ?

« J’ai une histoire à raconter qui me suivra longtemps. J’étais en seconde bac technologie hôtellerie, j’étais très fière d’avoir appris une recette avec mon prof de cuisine et j’ai voulu la reproduire à la maison car je cuisinais déjà souvent avec ma mère.

Et là il y a eu un gros raté, j’ai laissé cuire les pâtes très très longtemps, c’était devenu une purée de pâtes !

Je cuisine quand j’ai le temps et l’envie, en revanche j’ai la chance d’avoir un coloc qui cuisine donc ça aide. »

Ton plat ou dessert préféré ?

« Je n’en ai pas vraiment, j’aime la cuisine en général, découvrir de nouvelles saveurs comme ce tajine au poulet et aux poires. Mais je déteste vraiment la coriandre.

Tu as d’autres passions dans la vie ?

Ma passion reste quand même la danse, si je pouvais je prendrai des cours de dance hall, street jazz, contemporain..etc

Je me suis découvert cette année une passion pour le double dutch mais je ne peux pas trop le pratiquer avec les répétitions. »

Les confidences ça creuse, nous avons donc dégusté ce plat sucré salé avec plaisir (ça se voit sur la photo) !!

Voici la recette:

Ingrédients pour 4 personnes (recette inspirée de celle de Fatéma Hal):

Pour le poulet

4 Cuisses de poulet

1 gros oignon

Un peu d’huile de tournesol

1 càc de safran en poudre

2 gousses d’ail

2 bâtonnets de cannelle

1càc de gingembre en poudre

Sel

Poivre

30 cl d’eau

Pour les poires

4 poires bien fermes

1 càs de beurre fondu

Du citron

1 càs de miel d’acacia ou d’oranger

Des amandes effilées

Mettez l’huile dans un grand fait-tout et faites revenir le poulet, l’oignon haché, l’ail écrasé, le poulet, les épices. Ensuite verser l’eau et laisser cuire au moins 45 mn à feu très moyen. Surveillez afin que les ingrédients ne collent pas en mélangeant régulièrement.

Lavez les poires, coupez-les en deux et épépinez-les. Arrosez de jus de citron afin qu’elles ne noircissent pas.

Faites-les cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elle deviennent bien tendres (entre 5 et 10 minutes)

Ensuite faites les dorer dans une poêle avec le beurre et le miel sur feu doux.

Attention à ne pas faire de caramel qui attache à la poêle.

Une fois la sauce et le poulet cuits (lorsque la peau du poulet se détache et que la sauce est bien réduite) dressez en ajoutant les poires et parsemez d’amandes grillées et effilées. C’est vraiment un délice. C’était la première fois que je testais ce plat, Coline a validé et moi aussi. Je le referai très bientôt.