Cookies très chocolat façon Sylvie Aït-Ali

Il y a un proverbe arabe qui dit : «Imite mais n’envie jamais» عاند و لا تحسد

Et c’est bien ce que j’essaye de faire dans la vie et particulièrement en cuisine.

S’il y a des blogs que j’affectionne particulièrement, celui de Sylvie figure sans nul doute dans mon Top Ten.

J’aime vraiment beaucoup ses recettes ainsi que ses photos, qui racontent à chaque fois une histoire différente. Son blog dégage de l’amour (si si) et une soif intense de partage.

J’ai donc modestement essayé de reproduire la recette de cookies très chocolat et pistaches.

Je conjuguais pour la première fois les pistaches avec le chocolat et je trouve que le résultat est plutôt réussi.

Voici donc la recette :

Pour environ 20 cookies

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 25 minutes

Ingrédients :

-100 g de chocolat noir

-70 g de beurre

-1 oeufs

-100 g de sucre

-100 g de farine

-1CS à cacao en poudre

-60 g de pistaches

-1/2 cc de levure chimique

-1/2 cc de bicarbonate de soude

-1 pincée de sel

Torréfiez les pistaches pendant 5 minutes à 200°C (th.6-7). Attention qu’elles ne brûlent pas. Réduisez 40 g en poudre grossière.

Faites fondre le chocolat avec le beurre au micro-onde. Laissez tiédir et ajoutez l’œuf, puis tous les autres ingrédients, mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Placez-la 15 minutes au frigo.

Formez des petites boules que vous déposerez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Espacez-les bien car ils vont s’étaler à la cuisson. Inutile de les écraser.

Placez les plaques dans le frigo 20 minutes. Faites cuire les cookies 25 minutes à 140°C (th.5).

Et voilà le résultat.

 

Ramadan un jour, Ramadan 30 jours

Dans quelques heures, tous les musulmans pratiquants de la terre (et même d’ailleurs) célébreront le mois de Ramadan. Avant d’être le mois du jeûne, c’est avant tout le neuvième mois du calendrier musulman ou calendrier de l’Hégire (hijri), et nous sommes en 1433.

Durant ce mois sacré, les musulmans doivent jeûner, c’est-à-dire s’abstenir de boire, de manger et d’avoir des rapports sexuels (ben oui faut le préciser ça aussi), du lever au coucher du soleil. C’est également un mois consacré à la méditation, à la prière et au pardon. Je suis évidemment la plus mal placée pour vous parler de pratiques religieuses car le mois de ramadan est avant tout pour moi, une période de partage et de convivialité, pour le reste…. Mais c’est également le mois de toutes les tentations culinaires, on ne pense qu’à ça !

Comme on dit chez moi: « Lorsque le ventre est plein, la tête chante » et à la tombée de la nuit, famille et amis se réunissent pour partager des plats savoureux et parfumés afin que la tête puisse chanter toute la nuit. En Algérie, s’il est une chose très importante pendant ce mois, c’est bien le menu concocté pour la rupture du jeûne et là je peux vous dire qu’il y en a pléthore. Afin de vous donner un petit avant-goût de ce qui se passera derrière les portes des jeûneurs après la prière du Maghreb (le coucher du soleil), voici quelques recettes des plus célèbres pour un mois qui l’est tout autant.

Vous sentez l’odeur de la coriandre là ?? Approchez-vous, encore ! Dans plusieurs pays du Maghreb, la rupture du jeûne (Al-Foutour) commence par quelques dattes, accompagnées d’un peu de lait (ou du petit lait, Laben). Ensuite les délicieuses soupes: chorba Frik (soupe à la tomate et au blé concassé), Hrira (soupe au levin), et Chorba Beida (soupe blanche aux vermicelles) défilent sur les tables dignes des mille et une nuit. Les soupe sont accompagnées de Bourek (des feuilletés farcis). Après cela, vient le plat principal qui change tous les soirs : Tajine aux olives, Tajine aux boulettes de viande….etc Et pour finir, le fameux et indispensable Tajine aux pruneaux pour ajouter une note sucrée et parfumée au menu. Ce week-end je me suis amusée avant tout le monde à préparer une divine soupe au blé concassé, des Bourek et un Tajine de pruneaux (Lham Lahlou ou viande sucrée).

Bourek à la viande hachée:

Pour 4 personnes:

* 300g de viande hachée

* 1 œuf

* Sel

* Poivre

* 1 cs de 4 épices

* 1/2 botte de persil

* 1 oignon

* 3 cuillères à soupe d’huile d’olive

* Du fromage râpé ou de la vache qui rit

* Des feuilles de bricks

* Un peu de beurre

Faites revenir l’oignon dans l’huile, ajoutez la viande, le sel, le poivre et enfin persil haché Couvrez et laisser cuire à feux doux. Une fois la cuisson terminée cassez-y un œuf. Laissez refroidir et ajoutez le fromage (vous pouvez aussi ajouter un morceau de vache qui rit dans chaque feuilleté lorsque vous farcirez les bourek).

Feuilles de bricks

Ouvrez les feuilles de bricks et mettez la face à l’intérieur. Pliez les deux extrémités de la feuille (photo ci-dessous) et enroulez le bourek en serrant bien des deux côtés.
 

 

Imbibez avec un peu de beurre pour fermer le bourek. J’ai également une petite astuce, j’utilise un cure dent pour fermer le bourek sur toute la longueur et je l’enlève après cuisson, ni vu, ni connu. Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle et faites frire les bourek des deux côtés.

C’est prêt quand ils sont dorés à souhait. Dégustez avec quelques gouttes de citron.

Soupe à la Tomate et au blé concassé (Chorba Frik):

 

Pour 4 personnes:

* 250g de viande d’agneau (collier) ou de veau

* 100g de viande hâchée

* 500g de tomates fraîches bien mûres et 1 cuillère à soupe de concentré de tomates

* 1 poignée de pois chiches trempés la veille

* 1 bouquet de coriandre

* 1 branche de céleri

* 1 oignon

* 1 cuillère à soupe de beurre de graisse végétal (smen)

* 1 cuillère à soupe d’huile végétale

* 1/2 cuillère à soupe de poivre rouge

* 1 pincée de poivre noir

* Sel

* 1 verre à eau de blé vert concassé (Frik) parfois il est vendu sous l’appellation boulgour fin, vous pouvez aller voir dans les épiceries spécialisées et demander du Frik (c’est chic) !

* 1 cuillère à café de menthe verte séchée

Dans une cocotte, déposez la viande coupée en morceau, l’oignon râpé, la coriandre hachée, l’huile, le beurre, le poivre rouge et le poivre noir. Mouillez avec 1/2 verre d’eau. Faites revenir quelques minutes sur un feu modéré. Ajoutez les tomates réduites en coulis et le concentré de tomates dilué dans un peu d’eau. Laissez revenir 5 mn. Mouillez avec 1 litre d’eau. Mettez les pois chiches et le céleri en branche. Fermez la cocotte et laissez cuire 10 mn. A mi-cuisson, versez le Frik (blé concassé), fermez et finissez la cuisson environ 10 minutes. Pendant ce temps avec la viande hachée préparez des boulettes avec un peu de sel, poivre, persil haché et un peu de chapelure pour faire tenir le tout. Plongez dans la soupe et ajouter de l’eau si la quantité de soupe vous paraît insuffisante.

Dressez dans des bols à soupe et saupoudrez de coriandre et de menthe séchée (frottée entre vos mains), versez quelques gouttes de citron frais et c’est prêt. Et pour finir le menu, je vous propose un Tajine de pruneaux et abricots secs que l’on appelle LHam Lahlou (ou littéralement viande sucrée). La viande utilisée dans ce Tajine n’est pas toujours destinée à être mangée mais plutôt à parfumer ce plat. Ce sont plutôt les pruneaux et les fruits qui les accompagnent qui sont dégustés.

Tajine aux pruneaux:

Pour 4 personnes Pour cette recette il vous faut :

* 500g de viande d’agneau ou de veau

* 500g de pruneaux * 100g de beurre

* 1 oignon

* 3 cuillères à soupe de sucre

* 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

* 1 bâtonnet de cannelle

* Une pincée de safran (ou 1 une capsule)

* Une pincée de sel

* Amandes effilées et graines de sésame

* En option: abricots secs, pommes..etc

Mettez dans une cocotte le beurre, la viande, l’oignon, le safran, la cannelle, et le sel, faites revenir et couvrez avec 1/2 litre d’eau et laisser cuire. Entre temps, trempez les pruneaux dans l’eau tiède et retirez-les lorsque la peau se détend. Faites la même chose avec les abricots secs. Plongez le tout dans la sauce. Ajoutez le sucre et la fleur d’oranger et laissez cuire jusqu’à ce que les pruneaux gonflent.

Réduisez la sauce et ensuite dressez dans une belle assiette et saupoudrez d’amandes effilées ou des graines de sésame grillées.

 

Cette recette peut aussi être réalisée avec des pommes épluchées, vidées et farcies avec une pâte à base d’amande en poudre, fleur d’oranger et sucre.Et voilà le repas est prêt.

 

Bien sûr, il y a d’innombrables desserts pour accompagner ce menu, mais je vous ferai la surprise une prochaine fois ! Vous pouvez aussi faire un bon thé à la menthe ou un café blanc : un mélange d’eau de fleurs d’oranger, de sucre et d’eau chaude, c’est très digeste. Je souhaite donc à tous les musulmans pratiquants un excellent mois de Ramadan et bon courage.

Sablés à la confiture et voyage en Syrie !

DSC02129

Je ne pouvais pas attendre plus longtemps avant de vous faire part de ma recette de petits sablés à la confiture (recette universelle).

Je vous avoue que ce ne sont pas mes préférés mais ils me rappellent mon enfance, des compagnons de la vie de tous les jours, présents sur la table des festivités lors des fêtes (l’Aïd, Achoura, Mouloud) ou bien lors des anniversaires, des goûters avec le fameux café au lait ( ne privez jamais un algérien- sauf moi- d’un café au lait sinon gare à vous). Je me souviens avoir toujours vu ces sablés trôner sur les tables lors des évènements familiaux…ces moments pleins de convivialité et de chaleur. Et comme j’aime ça la convivialité et le partage, et bien je m’empresse de vous donner cette recette que j’ai réalisé il y a quelques jours…

J’aime aussi le partage des mots, voici donc un merveilleux poème de Nizâr Qabbânî, un poète syrien exceptionnel :

O, ma bien-aimée, il y avait autrefois à Baghdad

Un calife qui avait une fille belle

Aux yeux

Verts tels des oiseaux

aux cheveux longs tel un poème

Les rois et les empereurs sont venus la voir

et lui proposèrent en dot

des caravanes d’esclaves d’or

Ils offrirent leurs couronnes

sur des plateaux en or

D’Inde est venu la voir un prince

de Chine lui est parvenue la soie

Mais la belle princesse

n’accepta ni les rois ni les châteaux ni les joyaux

Elle aimait un poète

qui venait lui offrir sur son balcon

tous les soirs une belle rose

et une belle parole..

Ingrédients (Pour environ 20 petits sablés):

– 250 g de farine

– 1 œuf

– 1 sachet de sucre vanillé

– 100 g de beurre mou

– 100 g de sucre semoule

– 50 g d’amande en poudre

– de la confiture ou de la pâte à tartiner

– du sucre glace pour la finition.

Préparation :

Mélangez le beurre mou avec le sucre semoule et le sucre vanillé.

Travaillez le mélange jusqu’à l’obtention d’une crème blanchâtre puis y ajouter l’œuf.

Mélangez le tout puis y ajouter la farine et les amandes en poudre.

Travaillez bien la pâte jusqu’à l’obtention d’une boule.

J’ai fait cela au robot et je n’ai eu aucun souci à avoir un belle pâte homogène.

Mettez la pâte en boule dans un récipient au réfrigérateur entre 30 et 45mn.

Farinez le plan de travail et abaissez la pâte avec un rouleau.

Détaillez à l’emporte pièce des formes au choix dont la moitié avec un trou au centre.

Mettez au four 10 à 15 min à 150°, ils doivent avoir une couleur blanche. Surveillez-les bien car ça va vite. Ne vous fiez pas aux apparences, les biscuits durciront encore après cuisson

Une fois les sablés cuits, laissez refroidir puis assemblez-les avec la confiture choisie.Une fois assemblés, saupoudrer les sablés de sucre glace à l’aide d’un petit tamis.

C’est prêt !!

 

Sablés au parmesan et pignons de pin

Coucou les loulous ! Vous désespérez face à un soleil capricieux qui refuse de se montrer dans son plus bel apparat ? OK Ok, mais que cela ne vous empêche pas de faire des petits apéros, le soir après une dure (et fraîche) journée de travail…Sinon vous pouvez aussi allumer vos lampes allogènes à fond pour remplacer l’éclat du soleil mais vous avouerez que ce n’est pas très écologique !

Pas de panique, j’ai pour vous une recette de sablés au parmesan qui fera obligatoirement entrer le soleil dans votre salon.

C’est une recette glanée sur le site Elle à Table, je l’ai personnalisée en ajoutant des pignons de pin et en changeant la température de cuisson (car à 200° les sablés s’effritent).

Allez souriez et dites : SOLEIL !

Et pour vous mettre l’eau à la bouche, un petit poème de Marc Antoine DESAUGIERS, une ode au cuisinier :

Un cuisinier quand je dîne

Me semble un être divin,

Qui du fond de sa cuisine

Gouverne le genre humain.

Qu’ici bas on le contemple

Comme un ministre du ciel,

Car sa cuisine est un temple

Dont les fourneaux sont l’autel.

DSC02075

Pour 8 personnes:

Préparation : 15 mn

Temps d’attente: 1h

Cuisson : 15mn

INGRÉDIENTS :

Pour environ 40 sablés :

Recette de base:

100 g de parmesan fraîchement râpé

180 g de farine

2 jaunes d’œufs

1 c. à café de piment d’Espelette en poudre

120 g de beurre à température ambiante

J’ai ajouté quelques pignons grillés et coupés en petits morceaux.

Vous pouvez ajouter des herbes, ou d’autres graines ( lin, sésame, courge).

Mélangez dans un saladier le parmesan avec le beurre. Ajoutez ensuite la farine, le piment d’Espelette, 2 pincées de sel, les pignons.

Mélangez puis ajoutez les 2 jaunes d’œuf . Pétrissez avec une cuillère en bois, la pâte doit rester homogène.

Divisez la pâte en plusieurs morceaux et formez des « boudins » de 3 cm de diamètre environ (ou plus si vous voulez des grands sablés) Filmez-les et laissez reposer au réfrigérateur pendant 1 h environ ou 20 mn au congélateur (pour ma part j’ai laissé 25 au congélo et c’était parfait). Cela permet à la pâte de se raffermir.

Préchauffez le four à 180° 15 mn avant de cuire les sablés,

Retirez le film autour de la pâte et découpez chaque boudin en tranches d’environ 8 mm d’épaisseur (le couteau doit être bien aiguisé sinon bonjour les dégâts).

Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (ou plaque farinée) et faites-les cuire au four, 15 mn environ : Les biscuits doivent être dorés.

Laissez-les refroidir complètement sur une grille.

DSC02064

Ces sablés sont très fragiles ils s’émiettent donc facilement, mais c’est un délice à l’apéro.

Ah oui, vous pouvez les conserver quelques jours dans une boite hermétique.

Bon appétit !

 

Achète des abricots, Des pompons, Des artichauts

Je n’ai pas attendu le programme nutrition santé pour manger 5 fruits et légumes par jour….surtout les fruits, j’adoooore ça et de saison s’il vous plait ! Cerises, framboises, fraises, abricots, pastèque….. bon ok j’arrête là !

J’aime tout particulièrement les cuisiner, les transformer, les sublimer, ni trop, ni pas assez, en faire des tartes, de savoureux desserts et les partager.

En faisant un petit tour au marché le week-end dernier, j’ai vu de très beaux abricots qui me faisaient du gringue, il fallait donc que j’en achète. J’ai également acheté le dernier ELLE à Table dans lequel il y avait une recette de..…allez je vous le donne en mille : des financiers aux abricots, si ce n’est pas une coïncidence ça !

Bref, tout cela pour vous dire que je me suis régalée à faire ces petits financiers qui sont un vrai délice à l’heure du thé.

Dans le magazine ils précisent qu’on peut réaliser 40 mini-financiers avec la recette mais je n’en ai fait que 9 grands ( dans un moule en silicone )

Je transcris la recette exactement comme dans la magazine :

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 12 mn ( plutôt 15 pour moi)

Ingrédients:

Couper chaque oreillon d’abricot au sirop ( env 240g) en 3 ou 4 quartiers (J’avais des abricots frais donc je les ai fait caraméliser dans un mélange de beurre et de sucre)

Vous sentez cette bonne odeur ?

Vous sentez cette bonne odeur ?

Tamisez ensemble 150 g de sucre glace, 50 g de poudre d’amande et 50 g de farine.

Incorporez petit à petit 125g de blanc d’œufs (environ 4 petits œufs) et fouettez au batteur électrique.

Versez 12cl d’huile d’olive tout en continuant à fouetter.

Arrêtez dès que l’huile est incorporée.

Versez l’appareil dans une poche à douille ou utiliser une petite cuillère pour remplir le moule à mini financiers.

Remplissez presque à hauteur (le magazine a écrit presqu’à mais je crois que le mot presque ne s’élide pas devant voyelle, voilà voilà) et déposez un morceau d’abricot sur chaque financier.

Enfournez à th.7/210° pendant 12 minutes (j’ai du les laisser un peu plus de 15 mn)

Les financiers sont cuits lorsqu’ils sont bien dorés.

Attendez 5mn avant de les démouler, puis laissez les refroidir sur une grille. Décorer avec des pistaches émondées.

DSC02031

J’ai suivi la recette à la lettre et le résultat était très joli, mais j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose, peut-être du sucre vanillé, quelques gouttes d’arôme d’amande amère ou plus de poudre d’amande, je n’ai pas vraiment retrouvé le goût des financiers, n’hésitez donc pas à y mettre votre touche.

Et pour finir sur cette notre sucrée, quelques vers de Pierre de Ronsard:

Achète des abricots,

Des pompons, des artichauts,

Des fraises et de la crème

C’est en été ce que j’aime,

Quand, sur le bord d’un ruisseau,

Je les mange au bruit de l’eau,

Etendu sur le rivage

Ou dans un antre sauvage.

Cookies au chocolat

DSC01924
DSC01911

La météo nous joue des tours en ce moment, plus il fait moche et plus j’ai envie de cuisiner

Après avoir participé au concours de 750grammes sur le thème de l’huile d’Olive (recette ici), voilà que CuisineAZ en collaboration avec Alter Eco propose le concours du meilleur dessert avec un produit Alter Eco.

Cela tombait bien, il pleuvait des cordes et j’avais du chocolat noir Intense Alter Eco au fond de mon placard.

Ce n’est pas tant les concours qui me motivent mais le fait de partager mes recettes, prendre de belles photos et profiter de ce moment pendant lequel je suis en harmonie avec mes sens.

Ni une, ni deux, je me suis attelée à la tâche afin de préparer de délicieux cookies au chocolat.

J’ai ressorti un livre qui me tient particulièrement à cœur et que je n’ai pas utilisé depuis longtemps, « Le Larousse des Desserts » de Pierre Hermé.

Voici donc cette recette facile qui mettra du baume au cœur par ce temps capricieux !

Préparation : 25 min

Cuisson : 8 à 10 min par fournée.

Ingrédients :

110 g de beurre mou

175 g de chocolat noir ou de pépites de chocolat noir

110 g de sucre roux

100 g de sucre en poudre

1 œuf

225 g de farine

1/2 cuillère à café de levure chimique

1 pincée de sel

1/2 cuillère à café de vanille liquide

Préparation :

Préchauffez le four à 170 °C (therm. 5-6).

Faites ramollir le beurre. Râper le chocolat sur une râpe à gros trous, ou hachez-le au couteau (vous pouvez utiliser des pépites de chocolat si vous le souhaitez).

Battez le beurre dans un grand saladier avec les deux sortes de sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Ajoutez l’œuf entier, puis la vanille liquide.

 

Tamisez la farine avec la levure et le sel. Versez le tout peu à peu dans le saladier (j’utilise une petite passoire pour cela), en travaillant bien avec une spatule en bois pour éviter la formation de grumeaux. Puis incorporez à la pâte le chocolat râpé.

Mettez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque. Disposez des petits tas de pâte bien espacés sur la plaque. Aplatissez-les avec le dos d’une cuillère farinée de façon à former des disques de 10 cm de diamètre environ.

Enfournez pendant 8 à 10 minutes ( je laisse jusqu’à 12mn pour des cookies très croustillants) Sortez-les du four, posez-les sur une grille. Servez-les tièdes ou froids.

Les Séductions du Palais

Les parisiens le savent, le soleil joue à cache-cache en ce moment, alors il n’y a rien de mieux à faire que d’aller flâner dans l’un des nombreux musées qu’offre la capitale.

Parmi les nombreuses expositions, celle qui a suscité mon intérêt est sans doute LE rendez-vous à ne pas manquer !

« Les séductions du Palais, cuisiner et manger en Chine » au Musée du Quai Branly. Cette exposition sur les arts de la table à travers l’histoire chinoise m’a mis l’eau à la bouche…

L’idée de trouver différents types de vaisselles pour la plupart inédites en France m’a enchantée et je ne fus pas déçue !

On découvre une rétrospective de la table du néolithique au 19ème siècle. C’est un merveilleux voyage initiatique à travers les dynasties (Zhou, Song, Yuan), les matériaux (le gré, le bronze, la céramique, l’or) et les traditions culinaires (les grillades, les épices, l’influence des cuisines venues d’ailleurs, le thé..etc).

Le parcours est ponctué de recettes ancestrales publiées sur les murs entre deux œuvres, comme la recette du chien braisé dans un bouillon de tortue ou celle de l’oie farcie rôtie dans l’agneau.

Par ailleurs, le musée Branly est le premier musée français à collaborer avec le Musée nationale de Chine d’où proviennent la plupart des œuvres, c’est donc un rendez-vous exceptionnel.
Bien sûr, je n’ai pas pu résister à mon péché mignon (les livres de cuisine) et je suis repartie avec deux d’entre eux !

Du 19 Juin au 30 Septembre 2012

Infos pratiques :

Musée du Quai Branly

37, quai Branly

75007 Paris

Tél. : 01 56 61 70 00mardi, mercredi et dimanche

de 11h à 19h

jeudi, vendredi et samedi

de 11h à 21h

http://www.quaibranly.fr

Moelleux courgette, basilic et huile d’Olive

Je vais vous donner un scoop: je ne suis née ni dans une rose ni dans un chou, mais bel et bien dans de l’huile d’olive !!

Oui, quand on grandit sur les rives méditerranéennes, l’huile d’olive fait partie intégrante de notre vie : elle se boit, se mange, se partage et se transmet de générations en générations.

Alors quand le site 750grammes a lancé un concours sur le thème de l’huile d’olive je n’ai pas pu résister à la tentation.

En effet, l’huile d’olive c’est un peu ma madeleine de Proust, cela me rappelle les salades de poivrons grillés, les aubergines gorgées de soleil….et puis les moelleux à la courgette et au basilic.

J’ai donc choisi cette recette pour conjurer la nostalgie et partager avec vous une entrée très facile à faire et qui fera plaisir à tout le monde.

Ingrédients :

250g de farine

1 c à s de levure chimique

1 œuf

250g de crème fraîche

10 cl d’huile d’olive (Puget Douce Olives jeunes ou autre)

1 courgette râpée

Basilic frais

Le jus d’1/2 citron

Herbes aromatiques de votre choix

Sel et poivre

Préparation :

Mélangez dans une jatte la farine et la levure. Ajoutez l’œuf et fouettez.

Ajoutez la crème fraîche, le sel, le poivre, le basilic, le jus du demi-citron et l’huile d’olive. Bien fouetter.

Ajoutez la courgette râpée et bien remuer à l’aide d’une cuillère en bois.

Disposez une grosse cuillère à soupe de pâte dans chaque empreinte d’une plaque à muffins.

On peut aussi confectionner des mini moelleux

Enfournez à 180°C pendant 25 mn.

Ces moelleux peuvent se déguster avec une belle salade verte bien assaisonnée.

Bon appétit !

Vous pouvez également retrouver cette recette ici

La GamonGirls Party 6…J’y étais !

Ce fut une première pour moi. Après des nuits entières à rêver de mon précieux sésame, après m’être inscrite sur liste d’attente en croisant les doigts tous les jours (j’en ai encore des bleus), j’ai enfin obtenu la fameuse invitation pour assister à cette soirée exceptionnellement féminine.

Arrivée un peu en avance tellement je trépignais d’impatience, les geekettes étaient déjà là et le hashtag #GGP6 en trending topic sur Twitter !

Qu’est-ce que la GGP ?

C’est la soirée GamonGirls qui réunit à elle seule 200 filles venues découvrir les nouvelles tendances High-Tech.

Cette fois encore, la Favela Chic a accueilli ces filles qui ont investi les lieux pour papoter, boire un verre et découvrir les dernières nouveautés High-Tech. Il y avait des blogueuses, des twitteuses mais surtout des femmes venues passer un agréable moment et faire de nouvelles rencontres.

L’appréhension était à son paroxysme : j’étais seule, elles étaient nombreuses, comment faire pour m’y retrouver ?

L’appréhension s’est vite évanouie pour laisser place à la joie et la bonne humeur. Avec des organisatrices de choix telles que Sandrine (GamonGirls) et Soazig, la soirée ne pouvait pas mieux se passer (liste d’invitées, vestiaire, ticket de tombola, ..etc), tout a été fait pour que même les plus timides s’amusent !

Les partenaires ont été vraiment incroyables : à peine ai-je fini de déguster une douceur concoctée par la maisons Dalloyau qu’un jeune homme me tend un blouson en cuir et me demande de prendre des poses sur une Harley Davidson!

Petites douceurs glacées !
Le Zelii, un déssert inédit par Dalloyau
J’ai voulu ensuite prendre un verre pour me remettre de mes émotions quand soudain Alix, la star de la Zumba me propose de danser avec elle sur des rythmes endiablés avec le jeu Zumba Fitnesse de 505 games.
Je n’ai pas eu l’occasion de me faire masser par les produits Weleda ni de me faire maquiller par Bobbi Brown car l’attente était longue mais j’ai adoré m’arrêter un moment chez Gigaset (il me faut le kit mains libres pour téléphone fixe!!) ainsi que chez Xoopar où j’ai découvert mon coup de cœur : le chargeur d’urgence Beam
Téléphone tactile pour maison
Câble de charge universel Fing Fing de Xoopar
Mon coup de cœur: le so cute chargeur d’urgence Beam
Pour bouger et s’amuser avec le jeu Zumba Fitness

Je n’oublie pas les autres partenaires qui ont fait preuve d’une grande disponibilité : Buddy Fruits, Graine de Photographe, Fitbitt, Geek up, Weight Watchers

Pour cette sixième édition, nous avons eu une marraine à la hauteur de la soirée: Géraldine Nakache qui nous a ébloui par sa simplicité et sa gentillesse (oui je suis comme ça, j’aime les gens gentils).

Enfin, pour clôturer cette belle fête nous sommes reparties les bras chargés de goodies !

Je souhaite donc une longue vie aux GGP et vivement la prochaine !!

J’ai fait des jaloux avec tous mes cadeaux

Souvenirs d’une veillée Foodstock

Ce 04 mai 2012, ce ne sont pas les quelques gouttes de pluie qui ont empêché les amateurs de fooding de se presser à cette nouvelle édition des veillées foodstock, organisée dans les jardins du musée d’art contemporain Mac Val à Vitry-sur-Sein et dont une partie des bénéfices sera reversée au centre d’accueil « Les enfants du Congo Béthanie ».

A l’honneur cette année un melting-pot culinaire: mini burgers à la grande saveur (Le Camion qui fume), velouté d’herbe au chèvre ou cochon mariné au barbecue proposé par James Edward Henry (Au passage), sans oublier « La parfaite » glace Häagen-Dazs revisitée par Tatiana Levha.

 
Burgers préparés par le Camion qui Fume
Le chef par James Edward Henry en plein travail
Cochon au barbecue
Et voilà le résultat
Bocal de douceurs
Océan de couleurs

Et là vous allez penser, oui mais il manque quelque chose ?

Que nenni !

Des cocktails pour étancher la soif des visiteurs: pas un, pas deux mais trois cocktails préparés à base de whisky Jameson et agrémenté au choix de fraise, pomme, abricot et même d’orties (recette créé spécialement pour l’évènement).

 

Aussi, pour les plus frileux, des braseros scintillant dans la nuit étaient disponibles ainsi que de grands coussins en mousse pour le confort de tous.

Joséphine Ose !
La Femme
Marie Modiano et Peter Von Poehl
The Two
Nous avons pu également retrouver sur scène des artistes venus réchauffer cette atmosphère pluvieuse. Bravo !

 

1 6 7 8 9