Kluger et Boissier, une belle union gourmande

photo 4

Dans quelques jours, les amoureux fêteront la St Valentin…ou pas

D’ailleurs à cette période, nous faisons couler beaucoup d’encre pour savoir s’il faut la fêter ou pas, j’ai moi-même écrit un post à ce sujet il y a quelques années.

Mais aujourd’hui il ne s’agit pas d’agiter la blogosphère avec cela mais de se taire afin de déguster…

Déguster les divines créations nées de l’association entre la fameuse Fabrique de tartes Kluger et le célèbre confiseur, la maison Boissier

J’ai eu l’immense plaisir de goûter le duo de tartelettes créées pour la St Valentin et je peux vous dire que le mariage de ces deux là est vraiment réussi.

Dans le coffret proposé à la commande à partir du 09 février, vous trouverez une première tartelette à base de pâte sucrée, des petits dômes collés-serrés composés d’un duo de crème vanille et framboise sur lesquels on retrouve des petits boules de bonbons framboise Boissier. J’ai trouvé cette tarte très fine avec l’onctuosité de la crème et le croquant du bonbon qui apporte une belle surprise en bouche.

La seconde tartelette est composée d’une pâte sucrée 100% cacao, garnie d’un moelleux chocolat et éclats du bonbon boule cerise Boissier. C’est fondant à souhait.

Bref, je trouve cette idée de cadeau gourmand très originale pour changer des roses et chocolat habituels.

photo 3 photo 5En plus, la gentillesse de Catherine Kluger et l’accueil chaleureux de la Maison Boissier n’ont rien gâché

Le coffret comprend les deux tartelettes Kluger et Boissier ST Valentin, ainsi qu’une mini boite Boissier garnie de bonbons boule cerise, le tout pour 18 euros (hors livraison)

Pour commander du 09 au 14 février c’est par ici :

 A la Fabrique Kluger

15 rue  Trousseau-75011 Paris

01 53 01 53 53- contact@klugerparis.com

A la Maison Boissier

184 avenue Victor Hugo- 75016 Paris

01 45 03 03 13- contact@maison-boissier.com

Pastilla au poulet et aux amandes

DSC05724

Et bien non, vous ne vous trompez pas ! Ce n’est pas un gâteau de crêpes mais bien une Pastilla (El Bastila). Je déroge une fois de plus à la coutume en ne fêtant pas la Chandeleur avec des bonnes crêpes mais j’ai soudainement eu envie de ressentir des parfums de mon enfance.

Il n’y a pas de secret, lorsque la nostalgie pointe son nez avec la chute des températures, la seule façon pour moi d’apporter du soleil dans mes poêles est d’ajouter une touche de cuisine Maghrébine.

Pour une pastilla de 4 à 6 personnes :

Temps de préparation : 30mn

Temps de cuisson : 30 mn

Ingrédients:

Farce aux amandes :

300 g d’amandes mondées et frites (attention, les amandes peuvent très vite bruler, donc à surveiller de près)

2 c à café d’eau de fleur d’oranger

Farce au poulet :

5 blancs de boulet

5 gros oignons

1 gros bouquet de persil ciselé

1 c. à café de gingembre

1 c. à café de poivre mélangé noir

1 c. à café de sel

2 bâtonnets de cannelle

½ c. à café de safran

7 œufs

15 cl d’eau

10 cl d’huile de tournesol

2 c. à soupe de miel d’acacia

Pour le montage :

Une dizaine de feuilles de brick ou pâte filo

100 g de beurre fondu

1 œuf battu

Sucre glace pour finition

Un peu de cannelle en poudre

La liste peut paraître longue mais je vous assure que c’est très simple à faire avec un peu d’organisation.

Mettez l’huile dans un faitout et ajoutez les oignons émincés, les blancs de poulet, les épices, la moitié du persil et faites revenir à feu moyen.

Mouillez avec l’eau, couvrez et laissez cuire le poulet doucement. Une fois le poulet cuit, retirez du feu et émiettez en petit morceaux.

Réduisez la sauce d’oignons à feu doux en ajoutant l’autre moitié du persil et le miel.

Une fois la sauce bien réduite (3 à 5mn) ajoutez les œufs battu un à un jusqu’à ce que la sauce devienne plus épaisse.

Finissez en ajoutant le poulet en morceau au mélange et retirez du feu.

Hachez les amandes et ajoutez y l’eau de fleur d’oranger.

Prenez un moule à tarte en aluminium ou en silicone et posez 3 ou 4 feuilles au fond du moule en laissant déborder les deux tiers vers l’extérieur du moule, ajoutez une ou deux feuilles au milieu (voir photo). Alternez les couches de farces au poulet et aux amandes avec le sucre glace et le beurre fondu.

DSC05718Fermez la pastilla en rabattant les feuilles de brick vers l’intérieur du moule, ajoutez une feuille pour souder la pastilla ainsi que du beurre pour que les feuilles ne se décollent pas à la cuisson. Faites dorer la pastilla au four. Finissez en garnissant de sucre glace et cannelle.

Pizza au thon et olives vertes

DSC05740

Il y a quelques jours, en pleine nuit, j’ai été prise d’un incroyable fou rire en pensant à une anecdote que j’ai vécu il y a quelques années lorsque je vivais encore chez mes parents.

Ma mère avait décidé de nous faire une bonne pizza maison et toute la famille trépignait d’impatience à l’idée de croquer dedans, sentir cette bonne odeur de pâte, moelleuse au centre et croquante à l’extérieur.

Seulement voilà, notre patience ne fut pas récompensée puisque la pizza s’est retrouvée par terre à peine sortie du four à cause d’une mauvaise manipulation de ma mère. Autant vous dire que sur le coup, il n’était pas question de rire tellement la frustration était à son paroxysme.

Suite à cette insomnie teintée de gourmandise, j’ai eu envie de réaliser une bonne pizza. Après une longue période sans junk food « homemade », je crois que le résultat était plutôt concluant puisque mes pizzas ont disparu à peines sorties du four.

Ingrédients:

Pour 2 à 3 personnes :

250g de farine T65 (cela peut marcher avec d’autres farines mais la T65 contient très peu ou pas d’additifs donc elle est idéale pour le pain ou les pizza par exemple)

1cs d’huile d’olive

1cc de sel

1/2 sachet de levure de boulangerie déshydratée

15 cl d’eau

Si vous avez un robot, versez dans le bol la farine, la levure, l’eau, l’huile et le sel.

Pétrissez doucement à vitesse 1, lorsque le mélange forme une boule, passez à la vitesse 2 pendant 7 mn

Cornez le bol afin de vous assurer que tous les ingrédients ont été mélangés pendant le pétrissage, formez une boule, remettez dans le bol et couvrez d’un linge propre pendant environ 2H

Ensuite étaler la pâte pour former vos pizzas, pour ma part j’aime bien quand elles ne sont pas régulières et qu’elles ont une forme « n’importe nawak ».

DSC05736Déposez la garniture qui vous tente : pour moi c’est coulis de tomate, thon, olives vertes et emmental

Préchauffez votre four à 210° et enfournez pendant 20mn, voilà c’est prêt.

Pancakes au lait ribot

pancakes

 

On la voit en ce moment dans tous les médias ! J’ai nommé la galette des rois.

A la frangipane, aux fruits ou au chocolat, elle se décline sous toutes les coutures.

Je vous avoue qu’à trop la voir un peu partout je n’ai pas encore eu l’envie d’en déguster. L’envie me viendra probablement dans quelques jours, une fois que le « rush » sera passé.

Cependant, depuis quelques temps, je fais une petite obsession sur les pancakes au petit déjeuner, surtout le week-end lorsque j’ai plus de temps.

J’ai découvert cette petite merveille facile à faire sur le site de Minouchka il y a quelques temps et j’ai donc appris à faire autre chose avec du lait ribot que le couscous aux fèves.

Cette recette est inratable et vraiment hyper facile à faire lorsque vous n’avez rien dans vos placards pour le petit déj.

Je suis devenue une vraie pancakes addict et j’aime particulièrement les déguster avec du sirop d’érable.

Pour une vingtaine de petits pancakes (j’ai un peu adapté la recette)

Ingrédients:

– 125 g de farine

– 1/2 CC de levure chimique

– 1/4 CC de bicarbonate de soude

– 30 g de sucre en poudre

– 1 pincée de sel

– 1 oeuf

– 240 ml de lait ribot (1 cup). Si vous n’avez pas de lait ribot, vous pouvez ajouter 2 yaourts nature, ça marche aussi très bien.

– 1 CS d’huile végétale

Melangez tous les ingrédients secs et ajoutez l’huile, l’oeuf et le lait ribot.

Faites chauffer une poêle avec un peu de matière grasse (j’ai récupéré une super poêle à pancakes au troc gourmand lors du salon du blog culinaire) , versez une petite louche de pâte et faites cuire environ 1 mn de chaque côté.

Voilà c’est prêt ! Vous pouvez déguster ces pancakes avec de la confiture, du sirop d’érable, du sucre glace ou incorporer des morceaux de fruits dans la pâte avant cuisson (myrtilles, framboises..etc)

Butterbredele

DSC05794

Les bredele et moi c’est une belle histoire d’amour qui a commencé il y a 8 ans lorsque je suis tombée amoureuse de l’Alsace.

Mon ancienne belle famille, notamment ma belle-mère m’ont fait découvrir ces petites douceurs qu’on déguste tout au long du mois de décembre mais également pour noël.

Il y en a pour tous les goûts : des petits biscuits au beurre, au chocolat, noisettes, noix, anis…un vrai régal pour les grands et les petits.

Cette année, en pensant à tous les bredele dégustés chez Michèle, j’ai voulu lui rendre hommage en les faisant moi-même et j’ai été inspirée par les recettes de unflodebonnes choses. Cette bloggeuse alsacienne regorge de bonnes recettes et en plus d’être adorable, son blog est très sympa, allez voir.

J’ai donc réalisé de butterbredele, comprenez petits biscuits au beurre, moelleux et tendres à souhait.

Voici la recette: (j’ai eu une soixantaine de petits bredele)

500 g de farine
250 g de beurre
250 g de sucre
1 paquet de sucre vanillé
2 oeufs + 1 jaune d’oeuf pour dorer

Mélangez le beurre mou (non fondu), les œufs, le sucre,  le sucre vanillé afin d’obtenir un mélange homogène.

Ajoutez la farine et laissez reposer au moins 3 heures au frais, voir toute la nuit.

Etalez la pâte au rouleau sur 4 mm d’épaisseur et découpez à l’emporte-pièce des formes diverses. J’ai choisi des cœurs, des sapins, des étoiles et des demi lunes.

Dorez au jaune d’oeuf et faites cuire sur une plaque beurrée pendant 10 à 12 minutes à four moyen 200°C.

On peut également varier les plaisirs en saupoudrant de sésame ou d’amande en poudre une fois les bredele dorés.

Un grand merci à Michèle pour ses délicieux bredele et pour tout le reste.

Cigares aux amandes et fleur d’oranger façon nems

DSC05658

N’avez vous jamais rencontré une personne dont le visage vous est familier ?

J’ai eu cette sensation de déjà vu en rencontrant Emilie pour la première fois par le biais de mon travail.

Elle est toujours souriante et j’adore cela. Les gens souriants sont rares de nos jours les amis, qu’on se le dise…si si !

Alors lorsqu’elle m’a dit qu’elle adorait les pâtisseries agériennes, je n’ai pas hésité une seule seconde à lui proposer un petit atelier.

Elle a non seulement accepté mais en plus elle est venue chez moi avec une brioche aux pralines roses, levée et prête à être enfournée. Un vrai délice !

Nous avons opté pour une recette de cigares aux amandes et fleur d’oranger transmise par ma mère, avec une petite customisation puisque les cigares ressemblent plutôt à des nems cette fois ! A la base, nous voulions réaliser des petits cigares mignons mais la gourmandise l’a emportée sur la raison et nous avons eu la main lourde sur les amandes. Mais c’est tellement bon !

Voici donc la recette pour une dizaine de cigares:

Ingrédients:

10 Feuilles de brick

200 gr d’amande émondées et hâchées grossièrement (je les passe quelques minutes au four afin que l’arôme des amandes se révèle)

75 gr de sucre

2 c à s d’eau de fleur d’oranger

Le zeste râpé de 1 citron non traité

Une bonne pincée de cannelle

Huile de friture (j’utilise l’huile de tournesol)

250 gr de miel liquide.

Préparation:

Mélangez cette joyeuse bande d’ingrédients avec amour et garnissez vos feuilles de brick comme sur ce lien

Mettez l’huile à chauffer doucement, lorsqu’elle est bien chaude, baissez le feu et faites dorer vos cigares.

Faites chauffer le miel dans une casserole et plongez-y les cigares quelques instants, égouttez sur une grille.

Vous pouvez saupoudrer de graînes de sésame et déguster avec un bon thé à la menthe.

J’ai testé le Servan ! Girl power garanti

Cabillaud

Il y a quelques jours, armée d’un appétit d’ogresse et de ma doudoune, j’ai bravé le froid pour aller tester le restaurant Le Servan, orchestré par les deux soeurs Levha dont Tatiana aux fourneaux.

Cette jeune chef élève d’Alain Passard nous a proposé un menu simple et raffiné.

Accompagnée de la charmante Marie du blog Mariatotal, nous avons opté pour le menu de midi à 23 euros (entrée, plat, dessert).

Nous n’allions pas bouder notre plaisir !

En entrée nous avons pris le croustillant de tête de veau accompagné d’une petite salade de fenouil en lamelles, brocolis, avec quelques grains de moutarde et coulis d’oseille, divinement bien assaisonnée.

Entrée Servan

Ensuite nous avons opté pour le cabillaud qui était parfaitement grillé, peut-être un peu tiède à mon goût mais bon quand même !

Les légumes verts (parfaitement cuits) qui l’accompagnaient ont contribué à faire plaisir à la mangeuse de verdure que je suis.

Nous avons vidé nos assiettes avec quelques gorgées d’un vin rouge tout à fait correct.

Bien entendu nous ne pouvions pas quitter cet endroit sans le dessert.

J’ai pris un millefeuille maison très fin (fourré d’une couche de crème pâtissière à la vanille) et Marie a pris une part de tarte bourdaloue classique mais très efficace.

Dessert Servan

Côté décors, des vestiges de l’ancien restaurant sont restés intacts tels que les petits carreaux au sol.

J’aime beaucoup les banquettes en cuir vert ainsi que le long miroir au fond de la salle.

Le cuisine est ouverte sur la salle, nous avons donc pu voir Tatiana diriger sa brigagde avec une force tranquille, une totale zénitude.

Ce fut un agréable moment, allez-y mais réservez avant !

Pour vous y rendre c’est par ICI

Mon premier Salon du Blog culinaire #7

sbc_2014_abbaye_154

© Sylvain Bertrand

Il y a une semaine, je suis allée à la septième édition du Salon du Blog Culinaire à Soissons.

Une première pour moi et pour cause, je n’avais jusqu’alors jamais pu me rendre au salon, soit parce que mon emploi du temps ne coïncidait pas avec ce rdv, ou alors parce que je n’arrivais pas à trouver un moyen de transport assez pratique.

Mais cette année, je suis allée avec ma super copine pro du cake design, j’ai nommée la gourmande Virginie (que je remercie sincèrement).

Levées à 6h du matin un samedi (ouch), nous avons bravé le froid et le brouillard pour arriver dès l’ouverture. Comme nous étions bien organisées, notre programme était déjà fait. Nous nous sommes donc dirigées en premier vers le lycée hôtelier pour une séance de découpe de volaille avec le chef Fred, qui a été très pédagogue et disponible pour répondre à nos questions.

Et bien je peux vous dire que maintenant je sais découper une volaille convenablement, la classe non !

découpe chef Fred ok

© Sylvain Bertrand

Mais c’est que ça creuse la volaille !

Direction l’espace de restauration vers 13h pour casser la croute et goûter aux différentes spécialités apportées par les blogueurs, il y en avait pour tous les goûts et l’ambiance était géniale !

Nous avons d’ailleurs rencontré à cette occasion Joséphine et Hélène du blog Ellescuisinent avec qui nous avons partagé notre table.

Une fois le déjeuner fini, nous nous sommes dirigées vers l’abbaye de Soissons afin d’assister à des démonstrations culinaires notamment autour de la Fourme d’Ambert. L’endroit est magnifique et l’organisation vraiment très bien faite (Un petit clin d’oeil à Anne-Charlotte qui assure graaave). Nous étions comme deux petites filles au milieu d’un magasin de jouets.

abbaye ok

© Sylvain Bertrand

Une fois le tour de l’abbaye effectué, nous sommes allées d’un pas pressé vers l’hôtel de ville pour assister à une atelier de cake design. Ben oui, Virginie étant fan de la discipline nous ne pouvions pas passer à côté de cela, surtout lorsque c’est l’adorable Nina Couto qui anime l’atelier.

nina couto ok

© Sylvain Bertrand

Virgine était ravie et moi encore plus parce que nous allions clôturer cette belle journée par la démonstration du grand Philippe Conticini qui nous a ébloui avec la recette « Roulé pour mon chou », une préparation à base de  pâte à chou et de pavot, c’était divin !

Conticini ok

© Sylvain Bertrand

roulé

J’ai eu l’immense plaisir et la joie de le voir me signer son livre de pâtisserie et discuter avec lui quelques minutes. Je me croyais dans un rêve dont je ne voulais plus sortir. Je crois que je plane encore un peu.

Nous avons ensuite essayé de redescende sur terre pour faire un tour des stands des partenaires avant le dîner, lls étaient nombreux cette année :

Pour finir en beauté cette journée, nous avons dîné en compagnie de blogueuses hyper sympa avec qui nous avons bien ri.

dîner sbc ok

© Sylvain Bertrand

Nous sommes ensuite rentrées avec Virginie, épuisées, mais heureuses d’avoir passé une journée aussi enrichissante et riche en émotions et nous tenions à remercier les organisateurs du salon:

  • 750 grammes : 750 grammes (http://www.750g.com)
  • Le Lycée des Métiers le Corbusier (pôle hôtellerie) de Soissons et ses étudiants (association ADELYHS).
  • Le Lycée général Gérard de Nerval et ses étudiants en communication (MUC).

Vous l’aurez compris, j’ai trop kiffé cette journée, vivement l’année prochaine !

Potimarron rôti au miel et sésame

DSC05207

Il y a quelques jours, alors que je faisais tranquillement mon marché, j’ai surpris un petit garçon en train de pouffer de rire lorsque j’ai demandé à mon maraîcher un beau potimarron. C’est vrai que ce joli potimarron oranger peut en faire rire plus d’un ! J’ai demandé au petit Damien comment il aimait manger cette cucurbitacée, il n’a pas su me répondre car sa maman m’a avoué qu’elle ne savait pas trop comment cuisiner « ce truc ». Je lui ai alors suggéré une belle recette facile à faire et dont je soupçonnais le succès auprès de Damien. Donc si vous voulez cuisiner ce truc potimarron sans vous prendre le chou, voici la recette du potimarron rôti au four avec du miel et du sésame grillé.

Ingrédients:

1 petit potimarron

5 CàS de miel de thym

Graines de sésame grillées (quantité selon le goût), j’aime beaucoup le sésame alors j’ai tendance à en mettre partout, beaucoup !

De l’huile d’olive

Feuille de papier cuisson

Préparation:

Lavez et videz le potimarron avant de le détailler en tranches moyennes. Déposez les tranches sur une plaque (couverte avec du papier de cuisson). Passez les tranches à l’huile d’olive à l’aide d’un pinceau, sur les deux faces et versez ensuite le miel. Saupoudrez de graines de sésame et enfournez 30 mn à 200° (four préalablement chauffé)

Voilà c’est prêt et c’est délicieux.

1 2 3 4 5 6 9