Curry aux épinards, poireaux et olives vertes

DSC06045

Cette semaine j’ai réalisé beaucoup de plats avec mes fonds de placards et ce que j’avais dans mon frigo, car je n’avais franchement pas envie de faire la queue aux caisses des magasins pour faire les courses…surtout avec ce beau temps.

C’est comme ça que je me suis retrouvée avec un curry tout vert plein de peps.

Au départ c’était une improvisation totale et au final le résultat est plutôt excellent.

Pour 2 personnes:

Ingrédients:

500 g d’épinards (en boite cette fois), pensez à bien les égoutter.

1 gros oignon

2 gousses d’ail

4 poireaux

200g d’olives vertes dénoyautées

2 c à s de pâte de curry rouge (Ayam)

200ml de lait de coco

Sauce soja

Poivre

Curcuma

Gingembre

Huile de tournesol

Préparation: Environ 45mn

Dans un fait-tout, faites revenir l’oignon haché, l’ail écrasé dans de l’huile, ajoutez les poireaux coupés en morceaux et faites les suer à petit feu.

Une fois les poireaux cuits ajoutez les épinards égouttés, les épices, la sauce soja, mélangez bien.

Ajoutez ensuite les olives (rincez-les bien avant afin d’éliminer l’excès de sel). Laissez cuire encore 15 mn à feu moyen.

Délayez la pâte de curry rouge dans le lait de coco et versez sur la préparation. Laisser cuire encore 10mn et c’est prêt.

J’ai choisi de déguster ce plat avec du riz rond complet.

Bon appétit.

Salade croquante au radis rouge, concombre, poivron et grenade

DSC06025

C’est indéniable, lorsque le printemps arrive il m’apporte avec lui l’inspiration culinaire qui me fait défaut depuis quelques semaines, comme si mes idées gelaient pendant l’hiver !

Le soleil est de retour et j’ai envie de cuisiner, faire des tests, des mélanges et me régaler avec ce que nous trouvons sur les étales des marchés : de la couleur

Cette semaine j’ai eu envie de salade, sous toutes ses formes..envie de croquant, de gourmand…ça ne vous rappelle rien (sourire) ?

J’ai donc réalisé un petit tartare de crudités avec une bonne vinaigrette au miel, on peut imaginer le faire avec tous les légumes qu’on a au frigo. L’essentiel est de se faire plaisir.

Cela peut constituer une entrée fraîche ou une salade complète

J’ai choisi les emporte-pièces pour changer de la salade habituelle et c’est plus joli !

Pour 2 personnes :

Ingrédients:

1 concombre

1 grosse tomate mûre

1 poivron cuit préalablement (je les fais griller au four puis les vide et enlève la peau)

Quelques radis (rouge ou rose)

1/2 grenade

Quelques feuilles de persil

Graines de tournesol et sésame torréfiées

Amandes et noisettes concassées

Coupez les légumes en brunoise (petits dès), ajoutez les graines torréfiées, les fruits secs, le persil haché et les graines de grenade . Pour la vinaigrette, mélangez 2 càs d’huile d’olive extra vierge avec 1càs de vinaigre balsamique, 1càc de miel, un peu de moutarde.

DSC06036Je ne sale pas mais j’utilise du Gomasio dans la salade (mélange de sel de mer et de sésame moulu fait maison)

Ajoutez la vinaigrette à la salade et dressez avec les emporte-pièces, c’est prêt et très facile à faire.

Tajine au poulet, poires et amandes

DSC05951

Ceux qui me connaissent savent que je suis une passionnée, je fais toujours les choses à cent à l’heure et souvent de manière très spontanée !

Depuis quelques mois, j’ai une passion qui me transcende littéralement : la Bachata. C’est une danse de couple dominicaine qui m’apporte beaucoup au quotidien : la confiance en soi, le partage, les rencontres avec des gens formidables, la connexion avec soi-même…oui oui tout ça et bien plus encore.

Mais voilà depuis quelques semaines, je ne peux plus danser à cause de petits soucis articulaires sans gravité mais qui m’ont fait prendre conscience du poids de cette passion. C’est fou mais j’ai l’impression qu’on me coupe une partie de mon oxygène. La pratique de la danse a amorcé un vrai changement dans ma vie et il est inenvisageable de penser faire sans.

En attendant de reprendre de plus belles, je continuer à regarder des vidéos de danse, à partager avec mes amis danseurs et à écouter de la musique pour la musicalité et pour être plus à l’aise sur la piste. Ben oui c’est du boulot, il ne s’agit pas juste de se déhancher.

D’ailleurs, en parlant de se déhancher, Coline en sait quelque chose puisqu’elle est danseuse de bachata.

Elle donne des cours un peu partout à Paris et en région parisienne avec son partenaire Su. Ils sont très doués et on déjà gagné la deuxième place lors des pré-sélections pour les championnat de France à Troyes (Bachatart) il y a quelques semaines.

Autant vous dire que je vois pour eux un bel avenir dansant. Voici d’ailleurs leur page Facebook si vous voulez plus d’informations.

J’ai eu le plaisir de cuisiner avec Coline un joli plat sucé salé et elle a eu la gentillesse de me faire quelques confidences sur sa passion pour la danse.

Voici les réponses aux questions posées lors de notre déjeuner gourmand :

Quand est née ta passion pour la danse et quel est ton premier souvenir de danse ?

« J’ai toujours voulu être danseuse ou gymnaste, depuis toute petite. Je suis arrivée aux danses latines lorsque j’étais étudiante, j’ai testé des cours gratuits avec la fac et j’ai tout de suite accroché.

J’ai deux souvenirs de danse assez marquants: le premier c’était un cours de hip hop avec un chorégraphe anglais, j’ai été tellement touchée que j’en ai eu les larmes aux yeux.

Le second c’était mon premier festival de danse, j’allais voir des shows pour la première fois en dehors de Youtube, là j’ai vraiment découvert le monde latino et j’ai su que je voulais faire ça. »

 Es-tu une passionnée de cuisine ? Peux-tu me raconter une anecdote autour de la cuisine ?

« J’ai une histoire à raconter qui me suivra longtemps. J’étais en seconde bac technologie hôtellerie, j’étais très fière d’avoir appris une recette avec mon prof de cuisine et j’ai voulu la reproduire à la maison car je cuisinais déjà souvent avec ma mère.

Et là il y a eu un gros raté, j’ai laissé cuire les pâtes très très longtemps, c’était devenu une purée de pâtes !

Je cuisine quand j’ai le temps et l’envie, en revanche j’ai la chance d’avoir un coloc qui cuisine donc ça aide. »

Ton plat ou dessert préféré ?

« Je n’en ai pas vraiment, j’aime la cuisine en général, découvrir de nouvelles saveurs comme ce tajine au poulet et aux poires. Mais je déteste vraiment la coriandre.

Tu as d’autres passions dans la vie ?

Ma passion reste quand même la danse, si je pouvais je prendrai des cours de dance hall, street jazz, contemporain..etc

Je me suis découvert cette année une passion pour le double dutch mais je ne peux pas trop le pratiquer avec les répétitions. »

Les confidences ça creuse, nous avons donc dégusté ce plat sucré salé avec plaisir (ça se voit sur la photo) !!

Voici la recette:

Ingrédients pour 4 personnes (recette inspirée de celle de Fatéma Hal):

Pour le poulet

4 Cuisses de poulet

1 gros oignon

Un peu d’huile de tournesol

1 càc de safran en poudre

2 gousses d’ail

2 bâtonnets de cannelle

1càc de gingembre en poudre

Sel

Poivre

30 cl d’eau

Pour les poires

4 poires bien fermes

1 càs de beurre fondu

Du citron

1 càs de miel d’acacia ou d’oranger

Des amandes effilées

Mettez l’huile dans un grand fait-tout et faites revenir le poulet, l’oignon haché, l’ail écrasé, le poulet, les épices. Ensuite verser l’eau et laisser cuire au moins 45 mn à feu très moyen. Surveillez afin que les ingrédients ne collent pas en mélangeant régulièrement.

Lavez les poires, coupez-les en deux et épépinez-les. Arrosez de jus de citron afin qu’elles ne noircissent pas.

Faites-les cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elle deviennent bien tendres (entre 5 et 10 minutes)

Ensuite faites les dorer dans une poêle avec le beurre et le miel sur feu doux.

Attention à ne pas faire de caramel qui attache à la poêle.

Une fois la sauce et le poulet cuits (lorsque la peau du poulet se détache et que la sauce est bien réduite) dressez en ajoutant les poires et parsemez d’amandes grillées et effilées. C’est vraiment un délice. C’était la première fois que je testais ce plat, Coline a validé et moi aussi. Je le referai très bientôt.

Cake marbré chocolat noisettes

DSC05856

J’adore le cake, probablement parce que je suis née dedans.

Ma maman m’a transmis sa recette dès que j’ai su manier un fouet et j’ai passé des années à l’adapter, la transformer, jouer avec pour lui faire changer de couleur, de saveur, de forme.

Alors dès que j’ai une envie de sucré pour le goûter ou que des amis viennent à l’improviste, je file dans la cuisine pour réaliser cette recette, inratable puisque je la pratique depuis au moins….oh de nombreuses années.

Cette fois j’ai tenté un marbré au cacao et des noisettes réduites en poudre.

Ingrédients:

1 verre d’huile de tournesol (j’utilise un verre à moutarde standard)

1 verre de sucre en poudre

3 œufs

1 verre de lait

2 CàS de cacao en poudre non sucré

75 g de noisettes en poudre

250 g de farine

1 sachet de levure chimique

Battez le sucre et les œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajoutez ensuite le lait en mélangeant au fouet.

Tamisez la farine et la levure et ajoutez les au mélange doucement, en 3 ou 4 fois afin d’éviter les grumeaux.

Divisez votre pâte en deux en utilisant deux saladiers par exemple. Ajoutez le cacao dans le premier et les noisettes en poudre dans le second.

Huilez votre moule à cake et préchauffez votre four à 150°.

Versez les pâtes dans votre moule en alternant les couches (pâte blanche et pâte au cacao..etc)

DSC05849

Je tape toujours un peu mon moule sur le plan de travail afin que la pâte soit homogène sur toute la surface.

Il vous suffit ensuite d’enfourner pendant 1h (les cakes adorent cuire doucement à température moyenne). Enfoncez la pointe d’un couteau au centre du cake, si elle est sèche, c’est que c’est cuit.

Bonne dégustation.

Kluger et Boissier, une belle union gourmande

photo 4

Dans quelques jours, les amoureux fêteront la St Valentin…ou pas

D’ailleurs à cette période, nous faisons couler beaucoup d’encre pour savoir s’il faut la fêter ou pas, j’ai moi-même écrit un post à ce sujet il y a quelques années.

Mais aujourd’hui il ne s’agit pas d’agiter la blogosphère avec cela mais de se taire afin de déguster…

Déguster les divines créations nées de l’association entre la fameuse Fabrique de tartes Kluger et le célèbre confiseur, la maison Boissier

J’ai eu l’immense plaisir de goûter le duo de tartelettes créées pour la St Valentin et je peux vous dire que le mariage de ces deux là est vraiment réussi.

Dans le coffret proposé à la commande à partir du 09 février, vous trouverez une première tartelette à base de pâte sucrée, des petits dômes collés-serrés composés d’un duo de crème vanille et framboise sur lesquels on retrouve des petits boules de bonbons framboise Boissier. J’ai trouvé cette tarte très fine avec l’onctuosité de la crème et le croquant du bonbon qui apporte une belle surprise en bouche.

La seconde tartelette est composée d’une pâte sucrée 100% cacao, garnie d’un moelleux chocolat et éclats du bonbon boule cerise Boissier. C’est fondant à souhait.

Bref, je trouve cette idée de cadeau gourmand très originale pour changer des roses et chocolat habituels.

photo 3 photo 5En plus, la gentillesse de Catherine Kluger et l’accueil chaleureux de la Maison Boissier n’ont rien gâché

Le coffret comprend les deux tartelettes Kluger et Boissier ST Valentin, ainsi qu’une mini boite Boissier garnie de bonbons boule cerise, le tout pour 18 euros (hors livraison)

Pour commander du 09 au 14 février c’est par ici :

 A la Fabrique Kluger

15 rue  Trousseau-75011 Paris

01 53 01 53 53- contact@klugerparis.com

A la Maison Boissier

184 avenue Victor Hugo- 75016 Paris

01 45 03 03 13- contact@maison-boissier.com

Pastilla au poulet et aux amandes

DSC05724

Et bien non, vous ne vous trompez pas ! Ce n’est pas un gâteau de crêpes mais bien une Pastilla (El Bastila). Je déroge une fois de plus à la coutume en ne fêtant pas la Chandeleur avec des bonnes crêpes mais j’ai soudainement eu envie de ressentir des parfums de mon enfance.

Il n’y a pas de secret, lorsque la nostalgie pointe son nez avec la chute des températures, la seule façon pour moi d’apporter du soleil dans mes poêles est d’ajouter une touche de cuisine Maghrébine.

Pour une pastilla de 4 à 6 personnes :

Temps de préparation : 30mn

Temps de cuisson : 30 mn

Ingrédients:

Farce aux amandes :

300 g d’amandes mondées et frites (attention, les amandes peuvent très vite bruler, donc à surveiller de près)

2 c à café d’eau de fleur d’oranger

Farce au poulet :

5 blancs de boulet

5 gros oignons

1 gros bouquet de persil ciselé

1 c. à café de gingembre

1 c. à café de poivre mélangé noir

1 c. à café de sel

2 bâtonnets de cannelle

½ c. à café de safran

7 œufs

15 cl d’eau

10 cl d’huile de tournesol

2 c. à soupe de miel d’acacia

Pour le montage :

Une dizaine de feuilles de brick ou pâte filo

100 g de beurre fondu

1 œuf battu

Sucre glace pour finition

Un peu de cannelle en poudre

La liste peut paraître longue mais je vous assure que c’est très simple à faire avec un peu d’organisation.

Mettez l’huile dans un faitout et ajoutez les oignons émincés, les blancs de poulet, les épices, la moitié du persil et faites revenir à feu moyen.

Mouillez avec l’eau, couvrez et laissez cuire le poulet doucement. Une fois le poulet cuit, retirez du feu et émiettez en petit morceaux.

Réduisez la sauce d’oignons à feu doux en ajoutant l’autre moitié du persil et le miel.

Une fois la sauce bien réduite (3 à 5mn) ajoutez les œufs battu un à un jusqu’à ce que la sauce devienne plus épaisse.

Finissez en ajoutant le poulet en morceau au mélange et retirez du feu.

Hachez les amandes et ajoutez y l’eau de fleur d’oranger.

Prenez un moule à tarte en aluminium ou en silicone et posez 3 ou 4 feuilles au fond du moule en laissant déborder les deux tiers vers l’extérieur du moule, ajoutez une ou deux feuilles au milieu (voir photo). Alternez les couches de farces au poulet et aux amandes avec le sucre glace et le beurre fondu.

DSC05718Fermez la pastilla en rabattant les feuilles de brick vers l’intérieur du moule, ajoutez une feuille pour souder la pastilla ainsi que du beurre pour que les feuilles ne se décollent pas à la cuisson. Faites dorer la pastilla au four. Finissez en garnissant de sucre glace et cannelle.

Pizza au thon et olives vertes

DSC05740

Il y a quelques jours, en pleine nuit, j’ai été prise d’un incroyable fou rire en pensant à une anecdote que j’ai vécu il y a quelques années lorsque je vivais encore chez mes parents.

Ma mère avait décidé de nous faire une bonne pizza maison et toute la famille trépignait d’impatience à l’idée de croquer dedans, sentir cette bonne odeur de pâte, moelleuse au centre et croquante à l’extérieur.

Seulement voilà, notre patience ne fut pas récompensée puisque la pizza s’est retrouvée par terre à peine sortie du four à cause d’une mauvaise manipulation de ma mère. Autant vous dire que sur le coup, il n’était pas question de rire tellement la frustration était à son paroxysme.

Suite à cette insomnie teintée de gourmandise, j’ai eu envie de réaliser une bonne pizza. Après une longue période sans junk food « homemade », je crois que le résultat était plutôt concluant puisque mes pizzas ont disparu à peines sorties du four.

Ingrédients:

Pour 2 à 3 personnes :

250g de farine T65 (cela peut marcher avec d’autres farines mais la T65 contient très peu ou pas d’additifs donc elle est idéale pour le pain ou les pizza par exemple)

1cs d’huile d’olive

1cc de sel

1/2 sachet de levure de boulangerie déshydratée

15 cl d’eau

Si vous avez un robot, versez dans le bol la farine, la levure, l’eau, l’huile et le sel.

Pétrissez doucement à vitesse 1, lorsque le mélange forme une boule, passez à la vitesse 2 pendant 7 mn

Cornez le bol afin de vous assurer que tous les ingrédients ont été mélangés pendant le pétrissage, formez une boule, remettez dans le bol et couvrez d’un linge propre pendant environ 2H

Ensuite étaler la pâte pour former vos pizzas, pour ma part j’aime bien quand elles ne sont pas régulières et qu’elles ont une forme « n’importe nawak ».

DSC05736Déposez la garniture qui vous tente : pour moi c’est coulis de tomate, thon, olives vertes et emmental

Préchauffez votre four à 210° et enfournez pendant 20mn, voilà c’est prêt.

Pancakes au lait ribot

pancakes

 

On la voit en ce moment dans tous les médias ! J’ai nommé la galette des rois.

A la frangipane, aux fruits ou au chocolat, elle se décline sous toutes les coutures.

Je vous avoue qu’à trop la voir un peu partout je n’ai pas encore eu l’envie d’en déguster. L’envie me viendra probablement dans quelques jours, une fois que le « rush » sera passé.

Cependant, depuis quelques temps, je fais une petite obsession sur les pancakes au petit déjeuner, surtout le week-end lorsque j’ai plus de temps.

J’ai découvert cette petite merveille facile à faire sur le site de Minouchka il y a quelques temps et j’ai donc appris à faire autre chose avec du lait ribot que le couscous aux fèves.

Cette recette est inratable et vraiment hyper facile à faire lorsque vous n’avez rien dans vos placards pour le petit déj.

Je suis devenue une vraie pancakes addict et j’aime particulièrement les déguster avec du sirop d’érable.

Pour une vingtaine de petits pancakes (j’ai un peu adapté la recette)

Ingrédients:

– 125 g de farine

– 1/2 CC de levure chimique

– 1/4 CC de bicarbonate de soude

– 30 g de sucre en poudre

– 1 pincée de sel

– 1 oeuf

– 240 ml de lait ribot (1 cup). Si vous n’avez pas de lait ribot, vous pouvez ajouter 2 yaourts nature, ça marche aussi très bien.

– 1 CS d’huile végétale

Melangez tous les ingrédients secs et ajoutez l’huile, l’oeuf et le lait ribot.

Faites chauffer une poêle avec un peu de matière grasse (j’ai récupéré une super poêle à pancakes au troc gourmand lors du salon du blog culinaire) , versez une petite louche de pâte et faites cuire environ 1 mn de chaque côté.

Voilà c’est prêt ! Vous pouvez déguster ces pancakes avec de la confiture, du sirop d’érable, du sucre glace ou incorporer des morceaux de fruits dans la pâte avant cuisson (myrtilles, framboises..etc)

Butterbredele

DSC05794

Les bredele et moi c’est une belle histoire d’amour qui a commencé il y a 8 ans lorsque je suis tombée amoureuse de l’Alsace.

Mon ancienne belle famille, notamment ma belle-mère m’ont fait découvrir ces petites douceurs qu’on déguste tout au long du mois de décembre mais également pour noël.

Il y en a pour tous les goûts : des petits biscuits au beurre, au chocolat, noisettes, noix, anis…un vrai régal pour les grands et les petits.

Cette année, en pensant à tous les bredele dégustés chez Michèle, j’ai voulu lui rendre hommage en les faisant moi-même et j’ai été inspirée par les recettes de unflodebonnes choses. Cette bloggeuse alsacienne regorge de bonnes recettes et en plus d’être adorable, son blog est très sympa, allez voir.

J’ai donc réalisé de butterbredele, comprenez petits biscuits au beurre, moelleux et tendres à souhait.

Voici la recette: (j’ai eu une soixantaine de petits bredele)

500 g de farine
250 g de beurre
250 g de sucre
1 paquet de sucre vanillé
2 oeufs + 1 jaune d’oeuf pour dorer

Mélangez le beurre mou (non fondu), les œufs, le sucre,  le sucre vanillé afin d’obtenir un mélange homogène.

Ajoutez la farine et laissez reposer au moins 3 heures au frais, voir toute la nuit.

Etalez la pâte au rouleau sur 4 mm d’épaisseur et découpez à l’emporte-pièce des formes diverses. J’ai choisi des cœurs, des sapins, des étoiles et des demi lunes.

Dorez au jaune d’oeuf et faites cuire sur une plaque beurrée pendant 10 à 12 minutes à four moyen 200°C.

On peut également varier les plaisirs en saupoudrant de sésame ou d’amande en poudre une fois les bredele dorés.

Un grand merci à Michèle pour ses délicieux bredele et pour tout le reste.

1 2 3 4 5 8