Cake pistaches bananes

DSC03342

 

Hello, Cela fait très trop longtemps que je n’ai pas posté d’article sur le blog.

Mon travail, passionnant au demeurant, m’a gardé précieusement avec lui, comme un enfant pressant avec amour son jouet contre sa poitrine : « elle est à moi » !

Et je me suis bien laissée faire parce que j’adore mon boulot…

Justement,lorsque je croule sous les dossiers, j’aime trouver refuge dans les choses les plus simples de la vie, celles qui me font du bien : le sport, la lecture…la cuisine

Je retrouve une certaine douceur et sérénité dans la cuisine, comme si je restais là sous la couette, un dimanche après-midi pluvieux, à savourer la chance de pouvoir être au chaud et écouter la pluie s’écouler sur le visage du monde… Et ce que je maîtrise par dessus tout, c’est le cake ! Je le décline à toutes les sauces : salé, sucé, acidulé, marbré…tout est bon pour faire un cake. Ma dernière recette fut celle du cake pistache bananes dont voici le secret:

DSC03344

1 verre* de sucre

1 verre d’huile de tournesol

1 verre de lait 2 oeufs

1 sachet de levure 350 g de farine

200 g de pistaches émondées non salées

2 bananes bien mures

* 1 verre= environ 175 g

Mélangez au batteur électrique le sucre, les œufs et l’huile, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Ajoutez ensuite le lait et mélangez avec un fouet. Ajoutez la farine tamisée en 2 ou 3 fois avec la levure. Ajoutez ensuite les pistaches et les bananes écrasées à la fourchette. Versez la préparation dans un moule à cake beurré et enfournez 45 à 55 mn à 175°.

Bonne dégustation.

Biscuits craquelés au chocolat

J’ai lu quelque part que nous devions sauver la terre car c’est le seul endroit où nous pouvons trouver du chocolat ! Effectivement-sauf scoop de dernière minute- c’est vrai.

Il existe une longue histoire d’amour entre les humains et le chocolat. E.T l’extraterrestre aurait-il « téléphone maison » s’il était tombé sur ce trésor à la saveur délicate, parfumée, épicée, acidulée ? Rien n’est moins sûr ! E.T si tu me reçois, je te propose aujourd’hui une recette de biscuits craquelés au chocolat que tu pourras faire découvrir à tes potes là bas.

Mettez 230 g de chocolat noir finement haché dans un saladier et faites-le fondre au bain-marie. Retirez du feu et laissez refroidir. Tamisez 250 g de farine, 50 g de cacao non sucré en poudre, 2 cuillères à café de levure chimique, une pincée de gros sel dans un saladier. Battez 120 g de beurre à température ambiante, 300 g de sucre roux jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez 2 œufs à 1 cuillère à café d’extrait naturel de vanille puis le chocolat fondu.

Réduisez la vitesse et incorporez la moitié de la farine puis 80 ml de lait entier. Ajoutez ensuite l’autre moitié de farine. Mettez la pâte au frais pendant 2 heures afin de bien la raffermir. Préchauffez le four à 180°. Formez des petites boules de pâtes de 2,5 cm de diamètre et roulez-les dans 200 g de sucre en poudre puis ensuite dans 120 g de sucre glace. Disposez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant de 5 cm.

 

Faites cuire les biscuits 14 mn environ, jusqu’à ce que leur surface craquelle. Posez-la plaque sur une grille et laissez refroidir.

*Recette inspirée du livre Biscuits, Sablés, Cookies de Martha Stewart

 

Cupcakes pommes-vanille

« An apple a day keeps the doctor away* » est un adage qui n’a plus besoin d’être vérifié ! Et même si la pomme arrive en tête des fruits et légumes les plus chargés en pesticides selon le Environmental Working Group (EWG), elle n’en reste pas moins un fruit aux multiples vertus. Alors comment la consommer sans avoir de pépins ? Privilégier le bio ? Consommer des pommes produites sous nos climats ? Des petites et moches mais sans pesticides ? Je ne sais pas vous mais pour ma part, elle sera consommée (bio) en cupcakes, avec une pointe de vanille.
Pour 20 pièces :
225 g de Beurre doux ramolli
225 g de sucre en poudre
225 g de farine à gâteaux avec levure incorporée
1 c à c de levure chimique
4 œufs
1 c à s d’extrait de vanille
1 petite pomme coupée en lamelles.

Préchauffez le four à 175° (th. 5/6). Disposez vos caissettes en papier dans les alvéoles d’un moule à muffins. Dans une terrine, mélangez tous les ingrédients au batteur électrique 2 à 3 min environ. Répartissez la préparation aux deux tiers dans les caissettes (Attention, ça gonfle). Disposez 2 ou 3 lamelles de pomme sur chaque cupcake et saupoudrez d’un peu de sucre. Enfournez 20 min Sortez du four et laissez refroidir. Saupoudrez de sucre glace et dégustez !

* Une pomme par jour garde le médecin à distance

Source: 500 Cupcakes de Fergal Connolly, Editions La Martinière

Tartelettes aux pommes façon Streusel

DSC02951

Cette semaine, j’avais en main tous les ingrédients du bonheur culinaire: Le dernier livre de recettes de Mercotte  » Solution Desserts  » avec sa fameuse pâte sucrée, de belles pommes Melrose ramenées de La Ruche qui dit Oui et une furieuse envie de tartelettes…mais attention, pas n’importe lesquelles.

Il y a quelques semaines, je vous avais proposé une recette automnale de tarte aux mirabelles façon Streusel qui fut un vrai succès ! J’ai donc décidé de transformer encore l’essai avec ces délicieuses pommes bio.

Pour cette recette il vous faut:

Pour la pâte sucrée :

140 g de beurre à température ambiante

60 g de sucre glace

25 g de poudre d’amandes

Une pincée de sel

Un œuf

250 g de farine

Dans un robot, mélangez le beurre, l’œuf, le sucre glace, la poudre d’amande et le sel. Ajoutez la farine tamisée. La pâte est prête à être utilisée. Il faut la laisser de préférence 15mn au congélateur avant de la travailler.

Pour le Streusel :

Mettez dans une terrine 75g de farine, 100g de sucre et 50g de beurre bien froid. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une masse granuleuse. J’ai utilisé un moule en silicone de 6 tartelettes, j’ai pu en faire plus de 12 avec cette quantité de pâte.

Eplucher 3 pommes (bio pour ma part) et coupez-les en fines tranches ou en quartiers. Abaissez la pâte dans les empreintes du moule, piquez-la avec une fourchette et recouvrez de tranches de pommes, ajouter le streusel, enfourner et laisser cuire 40 mn.

Saupoudrez de sucre glace une fois les tartelettes refroidies.

DSC03007

C’est prêt ! A déguster avec une bonne glace à la vanille pour les plus gourmands.

Cake aux pépites de chocolat

DSC02835

Salut à tous, Puisque l’insomnie est mon amie du moment, je voulais profiter du calme nocturne afin de partager avec vous l’une de mes premières recettes. Elle se transmet dans ma famille de génération en génération; j’ai nommé la recette du cake.Je crois que c’est la première recette que j’ai faite et que je garde précieusement dans un coin de ma tête… on ne sait jamais, des invités peuvent arriver de manière impromptue, comme l’insomnie !

Je vous donne la recette de base du cake familial  » inratable « , vous pouvez vous amuser en y ajoutant également vos ingrédients favoris : pommes caramélisées, fruits confits, épices..etc Cette fois j’ai ajouté des pépites de chocolat, trouvées dans mon placard. Vous pouvez également transformer cette recette en version « salée » pour l’apéro: tomates-mozza, fromage, jambon..

Pour cette recette il vous faut :

1 verre* de sucre

1 verre d’huile de tournesol

1 verre de lait

2 œufs

1 sachet de levure

300 g de farine

150 g de pépites de chocolat

* 1 verre= environ 175 g

Mélangez au batteur électrique le sucre, les œufs et l’huile, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Ajoutez ensuite le lait et mélangez avec un fouet. Ajoutez la farine tamisée en 2 ou 3 fois avec la levure.

Voilà la pâte de base est prête, faites appel à votre imagination et ajoutez votre touche personnelle (pépites de chocolat ou autre).

Sinon, versez la préparation dans un moule à cake beurré et enfournez 45 à 55 mn à 165°.

Bonne dégustation.

Carrot cake façon Halloween cupcakes sans gluten

Salut,

Je vais vous faire une confession du vendredi :

Avant d’arriver en France, les carottes…et bien je les dégustais râpées dans une bonne salade de crudités, ou alors soigneusement mijotées dans un bon tajine.

Vous pouvez donc sans peine imaginer ma surprise lorsque j’ai goûté pour la première fois un carrot cake, un vrai, avec un frosting au cream cheese. Une véritable « révolution » dans ma cuisine !

Bref, tout ça pour vous dire, que depuis cette révélation, je me fais de temps en temps un petit plaisir solitaire (car je suis la seule à en être vraiment fan à la maison), que je savoure à l’abri des regards, sans aucune culpabilité et avec un bon breuvage chaud…vous le sentez ce moment unique et inoubliable ?

D’accord, d’accord, je vais vous donner la recette.

Comme c’est bientôt Halloween et que je prévois de faire plaisir à mes amis (dont certains sont sensibles au gluten), j’ai donc emprunté à Iza la recette du carrot cake sans gluten, afin d’en faire de jolis cupcakes décorés avec un délicieux glaçage, of course !

 Prêts ? C’est parti.

DSC02913Pour une quinzaine de cupcakes :

180 g de mélange de farines sans gluten

1 cuillère à café de cannelle

120 g de sucre blond

1 sachet de levure sans gluten

50 g de noix concassées

155 g de carottes râpées (bio pour moi)

90 ml d’huile d’olive

2 oeufs

Pour le glaçage :

100 g de mascarponne

100 g de philadelphia

50 g de sucre glace sans gluten

Le jus et le zeste d’un citron bio

1 moule à cupcakes (ou muffins) + caissettes de votre choix

Préchauffer le four à 180°C .

Mélanger le sucre, la farine, la cannelle, les noix et la levure dans un saladier.

Puis mélanger les œufs et les carottes dans un autre saladier.

Verser ce mélange sur les ingrédients secs et bien remuer.

Tapisser votre moule à cupcakes ( ou muffins) avec les caissettes et les remplir aux deux tiers seulement.

Enfourner et laisser cuire entre 30 et 35 mn

Laisser refroidir sur une grille avant de démouler et glacer.

DSC02901
J’ai aussi testé mon moule « fleurs » acheté sur le salon Salon Cuisinez
DSC02900
Tiens, il y a des choses qui disparaissent pendant mon absence !

Pour le glaçage :

Avec un batteur électrique, battre ensemble le mascarpone, le philadelphia, le sucre glace, le zeste et le jus de citron pendant 2mn afin que le mélange soit ferme

Ensuite vous pouvez utiliser comme moi une poche à douille pour décorer vos cupcakes ou simplement étaler la crème à l’aide d’une spatule.

Pour la déco, j’ai utilisé des perles de sucre noires, des petites citrouilles en sucre orange. J’ai également râpé un petit bout de carotte sur le dessus pour la petite touche naturelle et colorée.

Sablés cacao & pâte à tartiner aux noisettes (Nutella)

DSC02779
Bon c’est promis, c’est la dernière recette sucrée. Après on passe au salé.

Promis, demain j’arrête !

Il y a quelques jours, j’ai vu passer sur la blogosphère un concours de cuisine dont l’ingrédient phare était la pâte à tartiner Nutella.

« Hein quoi, nuté… quoi, aïe aïe, comment ? Quoi ? Où ça ? Help ! »

Oui, ça c’est moi quand j’essaye d’éviter ladite pâte en traversant les rayons du supermarché.

J’évite autant que faire se peut d’en acheter, parce qu’avec moi, on ne parierait pas cher de la durée de vie du pot.

Et pour être honnête, je ne suis pas fan de certains ingrédients qui la compose….ouiiiiii mais c’est trop bon !

Bref passons, parce que je sens la « nutellite » qui monte en moi ! Respire, ça va passer !

Donc pour en revenir au concours, je n’y ai pas participé mais cela m’a donné une idée de recette : Des petits sablés très simples à faire, fourrés au …..Nutella !!

C’était une recette risquée pour ma balance, mais j’ai eu du monde à la maison ce jour là et évidemment il n’en restait plus une miette. Merci les amis !

Ouf, bon maintenant, je suis sage et je range ce pot ! Allez !

Voici la recette:

Préparation 30 minutes

Temps de repos : 1h30 minimum

Dans une terrine mélangez 200g de farine + 60g de poudre d’amande + 2càs de cacao en poudre +120g de sucre glace +1 pincée de sel

Ajoutez 130g de beurre mou coupé en dés et mélangez bien pour rendre la préparation sableuse.

Ajoutez 1 œuf battu et pétrissez l’ensemble. Formez deux cercles, filmez et placez au frais 1h30 (j’ai laissé toute la nuit).

Étalez la pâte sur un plan fariné ou entre 2 feuilles de papier sulfurisé et découpez les sablés avec un emporte-pièce, et avec un emporte-pièce plus petit découpez le centre de la moitié des sablés.

DSC02761

Placez les biscuits sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Mettre encore un peu au frais si possible.

Préchauffez le four à 180° et laisser cuire 15mn.

DSC02771
Une fois les sablés refroidis, mettez une cuillère à soupe de Nutella sur les biscuits pleins et recouvrir avec les plus petits « troués ». Voilà c’est prêt !

Bonne dégustation

Dessine-moi un ruban rose

DSC02757
 

Il était une fois une petite fille très joviale, elle passait son temps à sourire, dessiner avec ses amis et profiter de son papa et sa maman.

Elle n’avait peur de rien et ne connaissait ni la maladie, ni la souffrance.

Et puis un jour, pendant qu’elle jouait, souriante entourée de ses copines, sa maman vint la voir et lui annonça que son papa était malade.

« Quelle est la maladie de papa ? » demanda la petite fille.

« Et bien ton papa fut attaqué par une très méchante maladie appelé cancer, elle est très vilaine et veut faire souffrir les gens. Mais tu sais, aujourd’hui avec les recherches et les différents traitements, ton papa peut se soigner et aller mieux »

« On peut donc combattre ce méchant cancer ? »

« Dans certains cas oui, tant que les traitements évolueront et que les gens donneront pour aider la recherche on pourra guérir»

« Je suis soulagée maman car j’ai peur maintenant que papa soit vaincu par ce monstre, je l’aime et je ne veux pas le perdre »

Le papa de la petite fille eut de la chance d’être soigné et pris en charge à temps, il fut en rémission et la petite fille retrouva son sourire.

Elle grandit et commença à oublier le méchant monstre.

Malheureusement, un jour pendant qu’elle fut assise à réviser ses leçons, sa maman vint la voir avec le regard des mauvais jours :

« Chérie, je dois te parler de quelque chose »

« Je connais ce regard maman, est-ce que ce monstre de cancer est revenu ? »

« Oui ma chérie, ta tatie est malade. Cette fois, le cancer est plus virulent, c’est le frère de celui qui attaqua papa, celui-ci s’en prend uniquement aux femmes »

« J’ai peur maman, est-ce que tatie peut être sauvée ? »

« Je l’ignore mais il faut se battre, toujours ! »

Malheureusement, la tatie avait trop tardé avant d’aller voir le médecin et la maladie gagna du terrain, beaucoup trop. Les médecins et le personnel hospitalier firent tout ce qui était possible pour la sauver mais il était trop tard. Sa tatie les quitta.

La petite fille devenue grande perdit son sourire pendant un moment, et puis un jour elle eut une conversation avec une infirmière qui côtoyait des malades tous les jours :

« Certes le cancer peut parfois être très virulent et nous enlever des êtres chers mais si nous aidons la recherche, il y aura encore plus de chanceux comme ton papa, qui pourront encore jouir de la vie. Il faut continuer à se battre tous les jours, je suis sûre que ta tatie voudrait que tu arrêtes d’être triste et que tu sois dans l’action »

Depuis la petite fille, aide autant que faire se peut la recherche contre le cancer. Sa tatie n’est plus là, mais elle aurait été fière d’elle.

DSC02734

Si vous voulez ajouter une pierre à l’édifice, c’est par ici :

Fondation de France

La ligue contre le cancer

Pour ma part, je serai dans les starting-blocks dimanche prochain pour courir au profit de la lutte contre le cancer du sein (Odyssea)

DSC02749

Pour l’occasion, j’ai réalisé des rubans de l’espérance en préparant de simples sablés avec une décoration en pâte à sucre. J’ai acheté la pâte à sucre et les perles blanches chez Bleekcup’s, qui soutient également cette cause.Vous pouvez retrouver leurs produits dans les coffrets sweet table créatifs et caritatifs en partenariat avec Laure Faraggi et le magazine Marie-Claire. Ils seront vendus aux enchères sur laviesimpleetjolie.com et l’intégralité des bénéfices sera

reversée à l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !

A vos dons messieurs dames !

Tarte d’automne Mirabelles & Streusel

DSC02718

Voilà l’automne et ses feuilles mortes…

Je ne reprendrai pas la chanson ici, mais j’aime particulièrement les teintes sourdes de cette saison.

L’automne, c’est pour moi le bruissement des pas dans un tapis de feuilles mortes, l’odeur humide de la terre dans les sous-bois, cette palette de couleurs orangées sur le feuillage des arbres.

L’automne, c’est aussi une nouvelle saison qui nous délivre ses trésors gourmands, trop souvent méconnus.

A commencer par la mirabelle, réinterprétée ici dans une variante de tarte alsacienne. Laissez-moi vous présenter Ma tarte d’automne aux mirabelles façon Streusel et fondez de plaisir sous l’alliance sucrée de la mirabelle et des pépites de Streusel.

DSC02709
Pour 6 personnes:

Dans une terrine, mélangez 90g de beurre, 1 jaune d’oeuf et 25g de cassonade, 3 pincées de cannelle et 1 pincée de sel.

Ajoutez 180g de farine et pétrissez pour avoir une pâte souple.

Laissez-la reposer 1h au frais.

Etalez la pâte sur un plan fariné à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Tapissez-en le fond d’un petit moule beurré ou mettez une feuille de papier sulfurisé.

Coupez 500g de mirabelles et enlevez le noyau.

Ensuite décorer le fond de tarte selon vos goûts.

Pendant ce temps, préchauffez le four à 200°C (th.7)

Pour le Streusel: Mettez dans une terrine 75g de farine, 100g de sucre et 50g de beurre bien froid.

Mélangez jusqu’à l’obtention d’une masse granuleuse.

Parsemez cette préparation sur les mirabelles et faites cuire à four chaud pendant 30 minutes.

C’est prêt !

Bonne dégustation.

Cookies chocolat blanc et noix de pécan

DSC02335

Il n’y a plus de doute, le ciel commence à déployer sa couverture automnale.

D’ailleurs, avec l’automne, revient l’envie de boire du chaud, du doux, du crémeux, du mousseux : un petit café à 10h, un thé parfumé à 16h, une tisane avant de se coucher ?

Et si tout cela pouvait s’accompagner d’un biscuit, pour faire oublier la monotonie ambiante !

Je vous propose une recette de cookies aux noix de pécan et chocolat blanc, trouvée dans le livre Desserts aux éditions Marabout. J’ai remplacé les noix de macadamia par des noix de pécan…ben oui la cuisine c’est aussi se faire plaisir non ?

Pour environ 15 grands cookies :

Préparation facile: 25mn

Hacher grossièrement 180 g de noix de pécan légèrement grillées et réserver.

Dans un saladier, battre 1 œuf avec 140g de sucre roux jusqu’à ce que le mélange soit aéré.

Ajouter 125ml d’huile et 1c.c d’extrait de vanille

Incorporer ensuite 60g de farine et 30g de farine à levure incorporée

Ajouter le quart d’une c à c de cannelle moulue, les noix de pécan et 130g de chocolat blanc coupé en morceaux (ou en pépites). Vous pouvez aussi ajouter de la noix de coco si vous aimez ou remplacer le chocolat blanc par du chocolat noir.

DSC02275

Mélanger bien et laisser reposer 30mn au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 180°C

 Graisser et chemiser de papier sulfurisé une plaque de cuisson.

Déposer des petits disques de pâte sur la plaque de cuisson.

Faire cuire 12 à 15 mn

Sortir du four et laisser refroidir.

DSC02315
DSC02331

Et pour accompagner ces délicieux cookies, voici un poème de Luce Fillol sur l’automne :

Feuille rousse, feuille folle

 Feuille rousse, feuille folle

Tourne, tourne, tourne et vole !

Tu voltiges au vent léger

Comme un oiseau apeuré.

 Feuille rousse, feuille folle !

Sur le chemin de l’école,

J’ai rempli tout mon panier

Des jolies feuilles du sentier.

Feuille rousse, feuille folle !

Dans le vent qui vole, vole,

J’ai cueilli pour mon cahier

La feuille rousse qui dansait.

1 2 3 4