Croquettes de chou-fleur épicées

 DSC06182

L’hiver est arrivé et a étendu son long manteau blanc sur certaines régions, on ne peut plus y échapper !

Je fais parfois une obsession avec l’hiver parce que je suis très frileuse et que ce n’est pas ma saison préférée. En revanche, je profite chaque année pour faire le plein de bonnes recettes réconfortantes notamment à l’aide des légumes et fruits de saison.

J’aime particulièrement les choux : le chou-fleur, le chou vert, le blanc, le rouge, tout y passe !

Même si je reste fidèle aux recettes classiques de soupes, gratins ou autres poêlées, il m’arrive souvent d’improviser en fonction des ingrédients que j’ai dans mes placards.

Aujourd’hui je vous propose une recette de croquettes de chou-fleur épicées.

C’est simple à faire et très bon.

Ingrédients pour une douzaine de croquettes :

250 g de chou-fleur blanchit et écrasé

40 g de chapelure

Quelques brins de persil et des feuilles de menthe ciselés ( à doser en fonction de votre goût)

1 pincée de curcuma

1 pincé de curry

1 pincée de ras El hanout

1 pincée de cumin

1 pincée de piment

1 œuf

Sel poivre

Huile de tournesol

Recette :

Mélangez tous les ingrédients ensemble et formez des petites croquettes pas trop épaisses.

Faites chauffer un petit peu d’huile dans une poêle et faites dorer les croquettes des deux côtés.

A déguster avec une salade ou une soupe.

Cake perdu au sucre

Cake perdu

Pendant la période des fêtes, il est parfois bon de penser à recycler les restes.

Ceux qui me connaissent et me lisent savent que je milite sérieusement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire car malgré la sensibilisation, force est de constater que nous continuons à jeter des quantités astronomiques de nourriture….pendant que d’autres n’ont pas de quoi manger…

Rien n’est pourtant plus simple que de redonner une seconde vie à des recettes qui nous ont fait plaisir.

C’est ce que j’ai fait pour la première fois avec un reste de cake à la banane. J’ai réalisé un cake perdu et le résultat est plutôt sympa pour un petit-déjeuner ou un bruch le week-end.

Ingrédients :

Pour 4 personnes:

4 tranches de cake à la banane

1 œuf

25 cl de lait

2 c à s de sucre

1 sachet de sucre vanillé

Beurre

Recette :

Mélangez l’œuf, le lait et le sucre, le sucre vanillé et faites-y tremper les tranches de cake quelques minutes.

Faites fondre un morceau de beurre dans une poêle et faites dorer les tranches de cake perdu des deux côtés.

Si vous souhaitez réaliser la recette avec un autre type de cake voici d’autres recettes :

Cake marbré chocolat noisettes

Cake pistaches bananes

Cake aux pépites de chocolat

Browni au chocolat et noix de pécan

Browni

C’est lundi, et le lundi c’est….Browni

S’il y a une chose que j’aime par-dessus tout c’est le chocolat !

Je me rends compte que je suis plutôt un bec sucré qui adore picorer les petites gourmandises chocolatées. J’ai plus de facilité à imaginer des recettes à base de chocolat surtout lorsqu’il commence à faire froid.

Et ce que j’aime également c’est faire des gâteaux au chocolat avec des choses qui croustillent à l’intérieur : graines, fruits secs..etc

Cette fois-ci j’ai opté pour un browni fondant avec des noix de pécan. Il vous faudra très peu de temps pour le réaliser et encore moins de temps pour le déguster.

Ingrédients :

Pour 4 personnes :

200g de chocolat noir

100g de sucre

100g de beurre à température ambiante

50g de farine

2 œufs

Recette :

Faites fondre le chocolat au bain marie et laissez refroidir un petit peu.

Ajoutez le beurre en morceaux au chocolat en mélangeant bien.

Battez les œufs et le sucre.

Ajoutez le mélange au chocolat et ajoutez ensuite la farine tamisée.

Ajoutez enfin les noix de Pécan et versez la pâte dan un moule à brownies ou un moule à cake.

Enfournez  30mn à 190°

C’est prêt. J’aime déguster mes gâteaux avec des amis et avec un bon thé chaud.

Bouchées à la courgette et riz blanc (Anti Gaspillage)

Bouchées

Chaque année, le 16 octobre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture célèbre la Journée mondiale de l’alimentation. En France, depuis 2013, le gouvernement a lancé en parallèle la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Cela est devenu aujourd’hui un vrai sujet de société qui concerne aussi bien les particuliers que la grande distribution.

Savez-vous que tous les ans nous produisons en France 10 millions de tonnes de déchets alimentaires ? Effrayant, non ?

Pensez-vous à cela lorsque vous jetez un yaourt à la poubelle alors qu’il est encore consommable ? Une tomate un peu trop mure ? Une salade pas très jolie ?

Il y a beaucoup de choses qui me choquent dans ce monde et le gaspillage alimentaire en fait partie. Je trouve profondément scandaleux de jeter de la nourriture alors que nous pouvons l’éviter ou en tout cas réduire considérablement nos déchets.

Il existe plusieurs manières de ne pas gaspiller la nourriture à commencer par réduire ses achats et consommer dans la mesure du possible ce que nous avons acheté. Cela vous paraît trop simple ? Et bien ça l’est !

Personnellement, j’ai eu la chance d’être sensibilisée à cette cause depuis ma plus tendre enfance puisque ma mère a toujours fait de son mieux pour ne pas jeter les légumes tristounets cachés au fond du frigo ou négliger un paquet de riz resté trop longtemps ouvert au fond du placard.

Elle a fait en sorte de nous associer à l’élaboration des recettes réalisées à base de restes et je me souviens que nous trouvions cela très ludique.

Je crois par expérience qu’il est important d’en parler aux enfants dès le plus jeune âge, de leur montrer comment faire pour qu’ensuite, une fois adultes ils réfléchissent à deux fois avant de balancer cette pauvre carotte fanée directement à la poubelle.

Je n’ai jamais été aussi créative que lorsque je devais cuisiner avec des restes et pour cette journée je vous propose une recette simple et facile à réaliser.

Alors avant de jeter…prenez un instant pour réfléchir à votre geste !

Ingrédients :

150 de Riz blanc déjà cuit caché au fond du frigo

1 demi courgette pas belle

Une poignée de haricots rouge cuits

Fromage rapé

Un reste de ciboulette fanée

2 Œufs

1 C à S de miel

1 gousse d’ail

Sel

Poivre

Huile d’olive

La recette :

Coupez la courgette en petits dès et faites là revenir dans un peu d’huile d’olive avec la gousse d’ail pilée.

Ajoutez un peu de sel, poivre et le miel

Une fois cuite, réservez et laissez refroidir.

Mélangez dans un cul-de-poule le riz, les haricots, la ciboulette coupée finement. Ajoutez les œufs, le fromage, la courgette et rectifiez l’assaisonnement.

Remplissez des empreintes en forme de rose (ou autre si vous avez des moules en silicone ou alors mettez cela dans un moule à cake préalablement graissé) et laisser cuire à 190° pendant 20mn

Sortez du four une fois bien les roses bien dorées et dégustez avec une salade ou une soupe.

Tartines à l’avocat, pomme, grenade et oignon rouge

Photo tartine

Winter is coming !!

Non je ne viens pas de découvrir le premier épisode de Game of Thrones, mais je vous informe simplement que l’hiver n’est pas si loin les amis…avec lui son lot de baisse d’énergie, de déprime post-solaire et de questionnements existentiels autour de la verveine du soir : « mais où est passé le soleil ? »

Il n’y a rien d’alarmant à cela puisque malgré tout l’automne et l’hiver sont également propices à la création culinaire et je ne vais pas m’en plaindre. La preuve, à peine la pluie avait dégouliné sur mon visage hier que je trouvais illico presto une belle recette à partager avec vous, après avoir été confrontée des mois au « syndrome de la page blanche », elle est pas belle la vie ?

Donc si comme moi le manque de soleil guérit votre manque d’inspiration…… aux fourneaux !!

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

2  avocats bien murs

1 oignon rouge

1 grenade

1  pommes  (j’ai pris une Starkinson)

Graines de tournesol torréfiées

Ciboulette

Citron

Sel

Poivre

Piment

Pain de campagne (4 tranches)

Recette :

Ecrasez les avocats avec un peu de citron pour qu’ils ne noircissent pas, assaisonnez avec les épices à votre goût.

Coupez la pomme et l’oignon en fines lamelles et réservez.

Hachez la ciboulette et égrainez la grenade.

Une fois tous les ingrédients prêts, toastez les tranches de pain au four.

Mettez une couche d’avocats écrasés sur le pain.

Ensuite répartissez les autres ingrédients sur les toasts comme sur la photo ou selon votre humeur du jour et saupoudrez de graines de tournesol et ciboulette.

Ces tartines peuvent accompagner une bonne salade et/ou une soupe.

Bonne dégustation.

Tarte aux pommes rustique

DSC05171

Bonjour les amis,

Aujourd’hui je vous propose une tarte aux pommes rustique, faite un peu à l’arrache un après-midi pluvieux.

En fait, j’avais l’habitude de m’entraîner sur la tarte aux pommes façon CAP avec la belle rosace de pommes finement coupées, une pâte sucrée bien cerclée et toute la technique qui va avec.

Mais je crois que j’ai du trop abuser de la technique CAP donc j’ai décidé ce fameux après-midi maussade de couper des pommes, faire une pâte sablée et assembler le tout sans aucune technique, juste un feeling gourmand pour accompagner le geste, l’envie de manger une bonne tarte aux pommes sans rien de plus.

Voici donc ma recette pour les jours où on a juste envie de se faire plaisir.

Pour 8 à 10 personnes (oui j’ai vu grand cette fois) :

Pour la pâte sablée :

- 450 g de farine

- 200 g de beurre à température ambiante

- 80 g de sucre semoule ou glace

- 2 jaunes d’œufs

- 15 cl d’eau (ou de lait)

- 1 pincée de sel

Blanchissez les jaunes avec le sucre, ajoutez l’eau.

Coupez le beurre en petits morceaux et ajoutez le à la farine et le sel.

Mélangez ces ingrédients à la main jusqu’à ce que la beurre soit complètement intégré à la farine.

Une fois le sablage terminé, formez une fontaine sur le plan de travail et ajoutez le mélange sucre/œufs/eau

Incorporez tous les éléments à la main ou à l’aide d’un coupe pâte.

Formez une boule et laisser au frais 30mn. Vous pourrez ensuite abaisser votre pâte dans le moule choisi.

Pour la garniture :

Coupez 6 pommes en lamelles inégales et disposez les sur la pâte sablée qui aura été préalablement recouverte d’une fine couche de compote de pommes ou de confiture.

Enfournez dans un four chaud à 200° pendant 35 minutes

Une fois sortie du four, vous pouvez passer une fine couche de confiture d’abricot tiède sur la tarte au pinceau pour lui donner un joli aspect brillant.

Curry aux épinards, poireaux et olives vertes

DSC06045

Cette semaine j’ai réalisé beaucoup de plats avec mes fonds de placards et ce que j’avais dans mon frigo, car je n’avais franchement pas envie de faire la queue aux caisses des magasins pour faire les courses…surtout avec ce beau temps.

C’est comme ça que je me suis retrouvée avec un curry tout vert plein de peps.

Au départ c’était une improvisation totale et au final le résultat est plutôt excellent.

Pour 2 personnes:

Ingrédients:

500 g d’épinards (en boite cette fois), pensez à bien les égoutter.

1 gros oignon

2 gousses d’ail

4 poireaux

200g d’olives vertes dénoyautées

2 c à s de pâte de curry rouge (Ayam)

200ml de lait de coco

Sauce soja

Poivre

Curcuma

Gingembre

Huile de tournesol

Préparation: Environ 45mn

Dans un fait-tout, faites revenir l’oignon haché, l’ail écrasé dans de l’huile, ajoutez les poireaux coupés en morceaux et faites les suer à petit feu.

Une fois les poireaux cuits ajoutez les épinards égouttés, les épices, la sauce soja, mélangez bien.

Ajoutez ensuite les olives (rincez-les bien avant afin d’éliminer l’excès de sel). Laissez cuire encore 15 mn à feu moyen.

Délayez la pâte de curry rouge dans le lait de coco et versez sur la préparation. Laisser cuire encore 10mn et c’est prêt.

J’ai choisi de déguster ce plat avec du riz rond complet.

Bon appétit.

Salade croquante au radis rouge, concombre, poivron et grenade

DSC06025

C’est indéniable, lorsque le printemps arrive il m’apporte avec lui l’inspiration culinaire qui me fait défaut depuis quelques semaines, comme si mes idées gelaient pendant l’hiver !

Le soleil est de retour et j’ai envie de cuisiner, faire des tests, des mélanges et me régaler avec ce que nous trouvons sur les étales des marchés : de la couleur

Cette semaine j’ai eu envie de salade, sous toutes ses formes..envie de croquant, de gourmand…ça ne vous rappelle rien (sourire) ?

J’ai donc réalisé un petit tartare de crudités avec une bonne vinaigrette au miel, on peut imaginer le faire avec tous les légumes qu’on a au frigo. L’essentiel est de se faire plaisir.

Cela peut constituer une entrée fraîche ou une salade complète

J’ai choisi les emporte-pièces pour changer de la salade habituelle et c’est plus joli !

Pour 2 personnes :

Ingrédients:

1 concombre

1 grosse tomate mûre

1 poivron cuit préalablement (je les fais griller au four puis les vide et enlève la peau)

Quelques radis (rouge ou rose)

1/2 grenade

Quelques feuilles de persil

Graines de tournesol et sésame torréfiées

Amandes et noisettes concassées

Coupez les légumes en brunoise (petits dès), ajoutez les graines torréfiées, les fruits secs, le persil haché et les graines de grenade . Pour la vinaigrette, mélangez 2 càs d’huile d’olive extra vierge avec 1càs de vinaigre balsamique, 1càc de miel, un peu de moutarde.

DSC06036Je ne sale pas mais j’utilise du Gomasio dans la salade (mélange de sel de mer et de sésame moulu fait maison)

Ajoutez la vinaigrette à la salade et dressez avec les emporte-pièces, c’est prêt et très facile à faire.

Tajine au poulet, poires et amandes

DSC05951

Ceux qui me connaissent savent que je suis une passionnée, je fais toujours les choses à cent à l’heure et souvent de manière très spontanée !

Depuis quelques mois, j’ai une passion qui me transcende littéralement : la Bachata. C’est une danse de couple dominicaine qui m’apporte beaucoup au quotidien : la confiance en soi, le partage, les rencontres avec des gens formidables, la connexion avec soi-même…oui oui tout ça et bien plus encore.

Mais voilà depuis quelques semaines, je ne peux plus danser à cause de petits soucis articulaires sans gravité mais qui m’ont fait prendre conscience du poids de cette passion. C’est fou mais j’ai l’impression qu’on me coupe une partie de mon oxygène. La pratique de la danse a amorcé un vrai changement dans ma vie et il est inenvisageable de penser faire sans.

En attendant de reprendre de plus belles, je continuer à regarder des vidéos de danse, à partager avec mes amis danseurs et à écouter de la musique pour la musicalité et pour être plus à l’aise sur la piste. Ben oui c’est du boulot, il ne s’agit pas juste de se déhancher.

D’ailleurs, en parlant de se déhancher, Coline en sait quelque chose puisqu’elle est danseuse de bachata.

Elle donne des cours un peu partout à Paris et en région parisienne avec son partenaire Su. Ils sont très doués et on déjà gagné la deuxième place lors des pré-sélections pour les championnat de France à Troyes (Bachatart) il y a quelques semaines.

Autant vous dire que je vois pour eux un bel avenir dansant. Voici d’ailleurs leur page Facebook si vous voulez plus d’informations.

J’ai eu le plaisir de cuisiner avec Coline un joli plat sucé salé et elle a eu la gentillesse de me faire quelques confidences sur sa passion pour la danse.

Voici les réponses aux questions posées lors de notre déjeuner gourmand :

Quand est née ta passion pour la danse et quel est ton premier souvenir de danse ?

« J’ai toujours voulu être danseuse ou gymnaste, depuis toute petite. Je suis arrivée aux danses latines lorsque j’étais étudiante, j’ai testé des cours gratuits avec la fac et j’ai tout de suite accroché.

J’ai deux souvenirs de danse assez marquants: le premier c’était un cours de hip hop avec un chorégraphe anglais, j’ai été tellement touchée que j’en ai eu les larmes aux yeux.

Le second c’était mon premier festival de danse, j’allais voir des shows pour la première fois en dehors de Youtube, là j’ai vraiment découvert le monde latino et j’ai su que je voulais faire ça. »

 Es-tu une passionnée de cuisine ? Peux-tu me raconter une anecdote autour de la cuisine ?

« J’ai une histoire à raconter qui me suivra longtemps. J’étais en seconde bac technologie hôtellerie, j’étais très fière d’avoir appris une recette avec mon prof de cuisine et j’ai voulu la reproduire à la maison car je cuisinais déjà souvent avec ma mère.

Et là il y a eu un gros raté, j’ai laissé cuire les pâtes très très longtemps, c’était devenu une purée de pâtes !

Je cuisine quand j’ai le temps et l’envie, en revanche j’ai la chance d’avoir un coloc qui cuisine donc ça aide. »

Ton plat ou dessert préféré ?

« Je n’en ai pas vraiment, j’aime la cuisine en général, découvrir de nouvelles saveurs comme ce tajine au poulet et aux poires. Mais je déteste vraiment la coriandre.

Tu as d’autres passions dans la vie ?

Ma passion reste quand même la danse, si je pouvais je prendrai des cours de dance hall, street jazz, contemporain..etc

Je me suis découvert cette année une passion pour le double dutch mais je ne peux pas trop le pratiquer avec les répétitions. »

Les confidences ça creuse, nous avons donc dégusté ce plat sucré salé avec plaisir (ça se voit sur la photo) !!

Voici la recette:

Ingrédients pour 4 personnes (recette inspirée de celle de Fatéma Hal):

Pour le poulet

4 Cuisses de poulet

1 gros oignon

Un peu d’huile de tournesol

1 càc de safran en poudre

2 gousses d’ail

2 bâtonnets de cannelle

1càc de gingembre en poudre

Sel

Poivre

30 cl d’eau

Pour les poires

4 poires bien fermes

1 càs de beurre fondu

Du citron

1 càs de miel d’acacia ou d’oranger

Des amandes effilées

Mettez l’huile dans un grand fait-tout et faites revenir le poulet, l’oignon haché, l’ail écrasé, le poulet, les épices. Ensuite verser l’eau et laisser cuire au moins 45 mn à feu très moyen. Surveillez afin que les ingrédients ne collent pas en mélangeant régulièrement.

Lavez les poires, coupez-les en deux et épépinez-les. Arrosez de jus de citron afin qu’elles ne noircissent pas.

Faites-les cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elle deviennent bien tendres (entre 5 et 10 minutes)

Ensuite faites les dorer dans une poêle avec le beurre et le miel sur feu doux.

Attention à ne pas faire de caramel qui attache à la poêle.

Une fois la sauce et le poulet cuits (lorsque la peau du poulet se détache et que la sauce est bien réduite) dressez en ajoutant les poires et parsemez d’amandes grillées et effilées. C’est vraiment un délice. C’était la première fois que je testais ce plat, Coline a validé et moi aussi. Je le referai très bientôt.

Cake marbré chocolat noisettes

DSC05856

J’adore le cake, probablement parce que je suis née dedans.

Ma maman m’a transmis sa recette dès que j’ai su manier un fouet et j’ai passé des années à l’adapter, la transformer, jouer avec pour lui faire changer de couleur, de saveur, de forme.

Alors dès que j’ai une envie de sucré pour le goûter ou que des amis viennent à l’improviste, je file dans la cuisine pour réaliser cette recette, inratable puisque je la pratique depuis au moins….oh de nombreuses années.

Cette fois j’ai tenté un marbré au cacao et des noisettes réduites en poudre.

Ingrédients:

1 verre d’huile de tournesol (j’utilise un verre à moutarde standard)

1 verre de sucre en poudre

3 œufs

1 verre de lait

2 CàS de cacao en poudre non sucré

75 g de noisettes en poudre

250 g de farine

1 sachet de levure chimique

Battez le sucre et les œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajoutez ensuite le lait en mélangeant au fouet.

Tamisez la farine et la levure et ajoutez les au mélange doucement, en 3 ou 4 fois afin d’éviter les grumeaux.

Divisez votre pâte en deux en utilisant deux saladiers par exemple. Ajoutez le cacao dans le premier et les noisettes en poudre dans le second.

Huilez votre moule à cake et préchauffez votre four à 150°.

Versez les pâtes dans votre moule en alternant les couches (pâte blanche et pâte au cacao..etc)

DSC05849

Je tape toujours un peu mon moule sur le plan de travail afin que la pâte soit homogène sur toute la surface.

Il vous suffit ensuite d’enfourner pendant 1h (les cakes adorent cuire doucement à température moyenne). Enfoncez la pointe d’un couteau au centre du cake, si elle est sèche, c’est que c’est cuit.

Bonne dégustation.

1 2 3 7